1984, le chef d’œuvre d’Orwell adapté en BD

Couverture de la BD « 1984 » (Soleil, 2021)

Scénario : Jean-Christophe Derrien
Dessin : Rémi Torregrossa
Éditeur : Soleil
Sortie : 6 janvier 2021
Genre : Roman graphique, anticipation

Publié en 1949, le 1984 de George Orwell reste une référence incontournable du roman d’anticipation. Une nouvelle adaptation du roman en bande dessinée, très fidèle au roman original, fournit une belle occasion de se replonger dans le monde terrifiant de Big Brother.

Un univers sombre, sans individualité

Marqué par l’essor des totalitarismes au sortir de la seconde guerre mondiale, Orwell imagine un monde où l’individu disparaît au profit du Parti. Incarné par le fameux Big Brother dont les yeux s’affichent sur tous les murs, le régime maintient l’ordre en régulant tous les aspects de la vie sociale des individus et en supprimant tous les espaces de libre expression, qu’il s’agisse d’art, de sexualité, ou encore de langage.

Winston Smith, le héros de 1984, est un employé du Ministère de la Vérité. Chargé de réécrire l’Histoire en fonction des directives du Parti, il est révolté contre le système de propagande en place sans savoir comment en sortir. Sa rencontre avec Julia, une jeune femme rebelle, va le faire basculer dans la résistance. Mais Big Brother voit tout et il n’y pas d’échappatoire pour les dissidents…

L’amour comme acte de résistance

Très fidèle au roman, la bande dessinée reproduit son ambiance très sombre avec des images principalement en noir et blanc. De temps à autres toutefois, des couleurs vives s’immiscent pour souligner les éléments qui apportent un peu de chaleur et d’espoir : un verre d’alcool, un baiser, une caresse… Dans une société ou le plaisir et la sexualité sont bannis, l’idylle de Winston et Julia apparaît comme un acte de résistance politique.

Comme dans le roman, le lecteur s’identifie immédiatement à Winston qui tient son journal en secret et raconte son quotidien à la première personne. Les scènes les plus fortes sont reproduites de manière convaincante et l’effet crescendo des émotions est bien là. Si les décors de 1984 paraissent aujourd’hui datés (la réécriture de magazines imprimés, les bureaux avec cabines individuelles…), les thèmes de la « fin de la vie privée » et de la dictature du conformisme restent, eux, toujours d’actualité.

A propos Soraya Belghazi 200 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine