En lutte, trois portraits de militantes pour un monde meilleur

Extrait de la bande dessinée « En lutte », tome 1 de la série Les reflets du monde de Fabien Toulmé (Delcourt, 2022)

Couverture de la bande dessinée « En lutte », tome 1 de la série Les reflets du monde de Fabien Toulmé (Delcourt, 2022)

Scénario et dessin : Fabien Toulmé
Éditeur : Delcourt
Sortie : 1er juin 2022
Genre : Reportage, Témoignage

En lutte est le premier tome d’une série de reportages sous forme de bande dessinée élaborée par l’auteur-dessinateur Fabien Toulmé, intitulée Les reflets du monde. Son objectif ? Partir à la rencontre d’hommes (ou plutôt, de femmes, dans le cas présent) qui ont fait de l’engagement pour une société plus juste le moteur de leur action individuelle et collective. À travers trois expériences sur trois continents, Toulmé interroge les ressorts du militantisme décliné au féminin.

Trois destins individuels, un même envie de changement

Les luttes mises en avant dans ce nouvel album sont avant tout des luttes sociales, car elles visent à l’émancipation d’individus issus de milieux défavorisés. À Beyrouth au Liban, Nidal est une jeune trentenaire, militant féministe engagée dans l’opposition contre le régime en place. Pour elle, la Thawra, la révolte populaire débutée le 17 octobre 2019 en plein « Printemps arabe », représente l’espoir d’un changement politique et sociétal qui permettra à une nouvelle génération de prendre le pouvoir pour mettre fin à la corruption et au sectarisme.

L’année suivante, au Brésil, Toulmé part à la rencontre de Rossana et d’Odacy, deux habitantes de la communauté de Porto do Capim. Menacées d’expulsion par un projet immobilier de grande ampleur visant à la création d’un complexe touristique autour d’un parc écologique, les deux femmes organisent la résistance des résidents pour demander une meilleure prise en compte de leurs besoins et de leurs traditions, cherchant par tous les moyens à réconcilier les objectifs du projet et le désir des habitants de conserver leur domicile et de contribuer au développement du territoire.

En 2021, enfin, l’auteur-reporter décolle pour le Bénin afin d’y rencontrer Chanceline, une jeune militante des droits des femmes qui se bat pour sensibiliser les jeunes aux dangers des grossesses précoces. Dans un pays où les traditions machistes ont la vie dure, elle mise sur l’éducation pour amener un changement des mentalités et permettre aux jeunes femmes de s’épanouir en gagnant en autonomie et en confiance en soi.

Humilité et détermination

Comme dans son émouvante trilogie L’Odyssée d’Hakim, Toulmé parvient à combiner un sujet fort avec une approche très humble. Il se met lui-même en scène en train de converser avec ses « héros ordinaires », créant ainsi un fort sentiment d’empathie non seulement à l’égard des militantes qu’il rencontre, mais aussi une identification avec son personnage de dessinateur-reporter au regard ingénu et plein d’autodérision. Les dessins, comme toujours, sont exquis. Les traits aux angles arrondis apportent un peu de douceur pour atténuer la dureté d’un environnement souvent hostile (les favelas brésiliennes, les quartiers détruits de Beyrouth…). L’alternance entre le présent des entretiens et les récits au passé est soulignée par l’usage de différentes couleurs – un procédé qui fonctionne très bien, avec une palette de tons variés pour chacun des trois récits.

Le résultat est un album très riche (plus de 330 pages), à la fois personnel et informatif. Toulmé fait en effet appel à des experts comme le sociologue Olivier Fillieule pour mieux situer ses entretiens dans une perspective plus large. Une belle réussite qui donne déjà envie de découvrir les futurs tomes de la série Les reflets du monde.

A propos Soraya Belghazi 264 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine