Fake news, l’info qui ne tourne pas rond

Extrait de la BD « Fake News : L’info qui ne tourne pas rond » (Delcourt, 2021)

Couverture de la BD « Fake News : L’info qui ne tourne pas rond » (Delcourt, 2021)

Scénario : Doan Biu
Dessin : Leslie Plée
Éditeur : Delcourt
Sortie : 14 avril 2021
Genre : Reportage

Fake news, l’info qui ne tourne pas rond est une bande dessinée-reportage passionnante, à la fois drôle et très informative, sur les différentes facettes de la désinformation. Un panorama qui va des “truthers” aux climatosceptiques en passant par les usines à click de Macédoine.

Un véritable guide des fake news…

Les fake news, on en entend beaucoup parler depuis l’ère Trump. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Fake news, l’info qui ne tourne pas rond offre une réponse très complète en une dizaine de chapitres qui forment chacun les étapes d’une enquête menée par l’autrice Doan Bui, journaliste à L’Obs. Parfois traduit par “infox” en français (mélange entre “information” et “intoxication”), le phénomène des fake news fait référence à la diffusion d’informations non vérifiées, délibérément mensongères ou fantaisistes, avec pour but de semer le doute sur les vérités établies et les discours officiels.

Loin de se limiter à quelques marginaux comme les “platistes” qui estiment que la Terre n’est pas ronde, les fake news sont un phénomène d’une ampleur planétaire, amplifié par les réseaux sociaux. Pourquoi ? A travers la bande dessinée, les différents mécanismes de production et de diffusion sont expliqués un à un. L’idéologie joue évidemment un rôle important, mais de nombreux acteurs cherchent surtout à s’enrichir en générant un maximum de clics.

… à travers des interviews des défenseurs de “vérités alternatives”

Si l’on peut regretter que les premiers chapitres soient très américains, le choix de traiter en premier lieu de la fusillade de Sandy Hook aux Etats-Unis en 2012 permet de dévoiler le côté très personnel des fake news. En harcelant les parents des enfants assassinés ce jour-là et en les accusant d’être des acteurs payés par le gouvernement, les “truthers” montrent la paranoïa qui est à la fois la cause et la conséquence des tentatives de désinformation.

En se mettant en scène lors de ses reportages, Doan Biu donne la parole aux acteurs des fake news pour mieux comprendre puis dénoncer les abus. Les dessins de Leslie Plée, avec leur touche enfantine, permettent d’apporter un peu de légèreté et d’humour à un sujet pourtant très grave et très sérieux. Fake news, l’info qui ne tourne pas rond offre bien sûr le point de vue d’une journaliste qui défend sa profession contre le danger que représente les fakes news. Mais le livre est informatif avant d’être militant. Une lecture très complémentaire à celle de L’Esprit critique, une autre BD-documentaire très riche et récemment publiée chez Delcourt qui nous invite à nous questionner sur les sources de l’information que nous consultons chaque jour et sur leurs motivations.

A propos Soraya Belghazi 200 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine