Au tribunal des couples, un docu-récit en BD sur le divorce

Planche extraite de la BD "Au tribunal des couples" (Casterman, 2020)

Couverture de la BD "Au tribunal des couples" (Castermann, 2020)Scénario : Collectif Onze
Dessin :  Baptiste Virot
Éditeur :  Casterman
Sortie :  15 janvier 2020
Genre : Humour, Documentaire

Au tribunal des couples offre une plongée dans l’univers des juges aux affaires familiales chargés de statuer sur les cas de divorces. Inspirée de plusieurs cas réels, la BD se lit comme un roman grâce au point de vue d’une greffière elle-même confrontée à des problèmes de couple.

Un mélange réussi de documentaire et de fiction

Au tribunal des couples est un ouvrage collectif dont le scénario a été élaboré par un groupe de sociologues ayant mené une enquête sur près de 300 cas traités par le tribunal aux affaires familiales. Présenté comme un “récit sociologique en BD”, il fait partie de la collection Sociorama des éditions Casterman dont l’ambition est de faire se rencontrer bande dessinée et sociologie. Le mélange est réussi car, même si l’aspect documentaire est très intéressant, la BD se lit avec plaisir comme une véritable fiction. Le Collectif Onze a en effet eu la bonne idée de mêler les cas de couples en instance de divorces avec le récit de la vie personnelle de Malika, greffière au tribunal. Une façon de s’interroger sur l’impact de la vie professionnelle sur la vie privée (et vice-versa) dans les métiers à forte charge émotionnelle.

Le juge face à la détresse du couple

Très sobre, le dessin de Baptiste Virot souligne en quelques traits nets au crayon noir les émotions exprimées par les couples lors des audiences. La parole de chacun exprime souvent détresse et ressentiment. Les juges ont très peu de temps pour se faire une opinion et statuer sur les modalités du divorce, notamment en ce qui concerne la garde de enfants. Malgré cette justice « à la chaîne », Au tribunal des couples rend hommage aux greffiers et aux juges dont la lourde tâche est de trouver un équilibre qui permette à ces couples brisés de poursuivre leurs chemins séparément.

Sans minimiser la douleur générée par le divorce, la BD comporte une bonne dose d’humour et se lit facilement d’une traite. Un ouvrage intelligent et bien pensé qui risque malgré tout de rappeler de mauvais souvenirs à ceux qui ont déjà fait l’expérience d’une séparation difficile.

Soraya Belghazi
A propos Soraya Belghazi 148 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine