Yseult dans la pénombre, une pièce forte et accessible

Titre : Yseult dans la pénombre
Auteur : Eric Durnez
Editions : éditions Lansman
Genre : Théâtre

Depuis le début du confinement, de nombreuses démarches artistiques ont vu le jour malgré la difficulté de la situation. Un désir de partage s’est hissé au premier plan pour nous faire continuer à sourire, rêver ou encore apprendre alors que nos certitudes sont en train d’être remises en question. Des initiatives qu’on ne peut qu’admirer quand on connait les difficultés que connaît le secteur culturel. Parmi ces démarches, on peut compter les éditions Lansman, qui ont pris le parti de donner accès aux textes de nombreuses pièces de théâtre. Une autre manière d’apprécier cet art, ici, par le biais de la lecture plutôt que par celui des planches. Des textes, parmi lesquels figure Yseult dans la pénombre d’Eric Durnez. Une pièce forte et accessible montrant ce que la culture peut apporter à chacun d’entre nous, à bien des égards.

“Je ne suis pas sûr que ce spectacle va marcher, que les mots vont arriver où je voudrais qu’ils arrivent […] En attendant, je vais faire entendre ses mots. Parce que je me dis que, peut-être, ils arriveront à quelqu’un”.

Eric Durnez était un écrivain et dramaturge belge qui a écrit de nombreuses œuvres. On peut citer entre autre :  Dix moi, La douce-amère, Trilogie pour une Compagnie ou encore, dans un autre registre, Écritures dramatiques : pratiques d’atelier. Il est considéré comme l’un des auteurs les plus importants de sa génération par la Communauté française de Belgique.

Sa pièce Yseult dans la pénombre, nous met face au personnage d’Yseult et à l’élaboration de son spectacle créé à partir d’un long poème écrit par sa sœur avant qu’elle ne disparaisse. Si de prime abord, on pense qu’il s’agit pour elle de rendre hommage à sa cadette, il s’avère que ce ne sera pas tout à fait le cas. A quelques jours de la première, elle a encore beaucoup d’éléments à mettre en place. Pour se faire, elle collabore avec Aude, régisseuse, pour convenir de l’éclairage mais pas seulement. C’est par cet échange entre les deux femmes que le lecteur sera amené à faire “la lumière” sur ce qu’il se prépare réellement. Au fil des mots et des lignes qui agrippent par ce qu’elles disent et par ce qu’elles suggèrent, le lecteur sera amené à découvrir les méandres d’une vie. A plonger dans les chemins sinueux d’une pensée, d’un esprit en proie aux doutes qui lutte pour continuer à se construire, à se pardonner et à se trouver aujourd’hui.

Une très belle découverte touchante et qui nous fait réfléchir. Elle est un des nombreux exemples du pouvoir du théâtre qui permet de se distancier de soi pour mieux se réaliser Elle montre également que la culture n’est pas assez souvent considérée à sa juste valeur. Bien plus à mettre du côté éducatif que récréatif.

Maud Quertain
A propos Maud Quertain 15 Articles
Journaliste du Suricate Magazine