Judas côté jardin, un roman sur l’enfance entre humour et nostalgie

Couverture du roman "Judas côté jardin" de Juan d'Oultremont (Onlit, 2020)

Titre : Judas côté jardin
Auteur : Juan d’Oultremont
Éditeur : Onlit
Date de parution : 26 février 2020
Genre : Roman

Artiste multidisciplinaire, peintre, parolier, écrivain, homme de radio, Juan d’Oultremont propose avec Judas côté jardin une œuvre drôle sur les événements qui ont marqué l’enfance du petit Judas, émerveillé par la toute-puissance paternelle. A travers les souvenirs de l’auteur, de 1956 à 1968, le lecteur se replongera dans les événements de ces années-là, de l’exposition universelle à l’incendie de l’innovation, mais pourra également par mimétisme ouvrir sa propre boîte à souvenirs.

Judas côté jardin est le récit d’une méprise : entre 2 et 12 ans, Judas a cru que son père et Dieu ne faisaient qu’un. Pas un dieu au hasard. Non. Dieu. Le Seul. L’Unique. Celui du plafond de la chapelle Sixtine et des chansons du Golden Gate Quartet. À travers les péripéties du jardin familial, au fil des décennies, Judas revient sur les événements qui ont marqué son histoire. Ce faisant, il aborde des sujets aussi variés que l’hérédité, l’art contemporain, le cancer du poumon ou la métaphysique du rock & roll.

La particularité du roman est de faire du jardin et de ses différentes configurations et transformations le point de départ de chaque nouvelle branche du récit, chaque nouvel agencement évoquant de nouveaux souvenirs à l’auteur. Ainsi, si le jardin était le centre du monde du petit Judas, il est le fil rouge de cette œuvre.

Quant au fond, les lecteurs habitués à la patte de Juan d’Oultremont ne seront pas dépaysés. Le récit est jubilatoire, haut en couleurs et d’une imagination débordante. A la lecture de ce roman, on rit beaucoup mais on est également nostalgique d’une certaine époque et d’une certaine liberté. Judas côté jardin, c’est aussi le récit d’un enfant qui était le roi dans son jardin, un lieu où toutes les expériences étaient permises et où les murs de celui-ci délimitaient les frontières de son royaume.

En cette période où le jardin est redevenu le centre du monde pour de nombreux lecteurs, la lecture de ce Judas côté jardin vous fera passer un excellent moment, entre rire et nostalgie.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 125 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine