Suite Française de Saul Dibb

suite francaise affiche

Suite Française

de Saul Dibb

Guerre, Drame

Avec Michelle Williams, Kristin Scott Thomas, Matthias Schoenaerts, Sam Riley, Ruth Wilson

Sorti le 15 avril 2015

1940, les habitants du village français de Bussy témoignent de la guerre en voyant débarquer une garnison de soldats allemands bien décidée à prendre ses quartiers dans le village. Lucille Angelier vit avec sa belle-mère, en attendant le retour de son mari parti au front. Toutes les deux devront héberger contre leur gré un officier allemand, Bruno von Falk. Madame Angellier, contrainte de se plier à l’ennemi, devra se confronter à sa belle-fille dont l’attirance pour l’officier ne cesse de grandir.

Publié en 2004 sous le même titre, Suite Française existait déjà sous la forme d’un manuscrit écrit par la romancière russe Irène Némirovsky. Morte dans les camps en 1942, elle laissa à sa fille un manuscrit inachevé. Pensant posséder la biographie de sa mère, elle découvrit finalement un roman d’amour avec en arrière-plan une France occupée par l’Allemagne.

Le réalisateur britannique Saul Dibb, qui réalise ici son troisième film, s’attaque à un scénario lourd d’histoire (cette année sont commémorés les 70 ans de la libération d’Auschwitz), dans un contexte culturel où le film de guerre reprend du poil de la bête, avec les sorties récentes de Fury, Unbroken et Queen and Country.

Saul Dibb renoue ici avec le genre de The Dutchess : le drame historique, qu’il manie à la perfection sans tomber dans le mélodrame romantique.

De la romance, il y en a, certes, mais le rapprochement entre les personnages de Lucille, campée par Michelle Williams, et de Bruno cache quelque chose de bien plus puissant : la dualité existante entre les sentiments de Lucille pour l’officier, interprété par Matthias Schoenaerts, et son désir de lutte contre l’ennemi allemand. L’acteur belge, de nature plutôt imposante, parvient à donner à son personnage autoritaire et discret une dimension humaine et touchante.

Lucille devra également faire face à sa belle-mère, incarnée brillamment par Kristin Scott Thomas. Et de cette relation conflictuelle naitra un lien fort qui nous révèlera finalement la vraie nature de ces deux femmes.

Suite Française réussit à ne pas tomber dans le drame de guerre à l’eau de rose, façon Pearl Harbor, et séduit son audience, même si le destin des personnages aurait mérité quelques minutes en plus de film.

Alexandra Le Seigneur
A propos Alexandra Le Seigneur 12 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.