Ornamentum dévoile plus de 200 bijoux d’artistes

Pendentif en or. Pablo Picasso, Le Grand Faune, 1973.
Pendentif en or. Pablo Picasso, Le Grand Faune, 1973.

Ornamentum, la dernière exposition de la Fondation Boghossian à la Villa Empain présente une collection de bijoux d’artistes de Diane Venet. Le bijou d’artiste est avant tout une œuvre d’art, avec la particularité d’être générée par un geste intime, lié à l’amour ou à l’amitié envers la personne pour qui elle est créée. Il n’est ni de la sphère de la haute joaillerie, ni dans une idée de création en série. Souvent, le bijou d’artiste n’est pas considéré comme moyen d’expression à part entière. Motivée par des coups de cœur, la collection de Diane Venet comporte des bijoux d’artistes issus de tous les grands courants de l’art contemporain. Du surréalisme à l’art minimal en passant par l’abstraction, l’art cinétique et le pop art, les 200 pièces de sa collection offrent une vision très large de l’art de ces septante dernières années.

Collier en argent, laque céramique rose et caoutchouc. Joana Vasconcelos, Extravaganza (rose), 2022.
Collier en argent, laque céramique rose et caoutchouc. Joana Vasconcelos, Extravaganza (rose), 2022.

Une histoire d’amour comme point de départ

La première pièce de l’exposition est une bague intitulée « Ligne indéterminée », crée par l’artiste Bernar Venet. Celui-ci deviendra par la suite le mari de la collectionneuse, et l’oeuvre sa bague de fiançailles. Elle marque le début de la collection de Diane Venet. L’importance culturelle et l’action du geste qui crée le bijou importent plus que les matériaux utilisés. Qu’ils soient en or, en argent, en corde peinte, en béton ou fabriqués par impression 3D, chaque bijou à sa place dans la collection. Les plus de 200 pièces exposées sont autant d’anecdotes sur le bijou, l’artiste qui l’a réalisé, ou la relation qu’il entretien avec la collectionneuse.

Bague en argent. Bernar Venet, Indeterminate Line, 1985.
Bague en argent. Bernar Venet, Indeterminate Line, 1985.

La collection de Diane Venet offre un nouveau sens à la collection classique. Ici, les œuvres d’art sont régulièrement portées par la collectionneuse. Le rapport à l’art devient physique. C’est une autre façon de vivre avec ses pièces, plus intime.

De l’avant-garde surréaliste…

La scénographie est chronologique. La première pièce regroupe les surréalistes, avec comme thématiques majeures le rêve, la fantaisie et les artistes d’avant-garde. Sont présentés deux colliers en or de Pablo Picasso, certainement parmi les pièces majeures de la collection. Salvador Dalí, maître du surréalisme, a créé une broche cuillère avec montre-peigne. Sur les six annoncés, seuls trois sont réalisés. S’ajoutent à leurs pièces d’autres grands noms tels que Georges Braque, Lucio Fontana ou encore Man Ray qui crée un masque aux formes simples dont l’espace recouvrant les yeux sont percés de petits trous.

Broche en or et diamants. Georges Braque, Circé, 1962.
Broche en or et diamants. Georges Braque, Circé, 1962.

… au réalisme minimaliste et au pop art

L’art minimal permet de s’adapter à de multiples domaines, notamment à l’art du bijou puisqu’il privilégie la radicalité des formes et des couleurs. En favorisant l’idée à la réalisation, il ouvre la voie à l’art conceptuel. Anish Kapoor explore son idée de sculpture miroir incurvée pour créer un bijou dans lequel l’image du spectateur se reflète à l’envers. Diane Venet connait bien le mouvement du Nouveau Réalisme puisque plusieurs des artistes exposés sont devenus des amis au fil du temps. Armand a créé pour elle plusieurs bijoux par assemblage de petits objets. César reprend son principe de compression, cette fois en petit format pour générer des pendentifs.

Les dernières vitrines de l’exposition mettent en avant les artistes du pop art américain avec une montre d’Andy Warhol et une broche d’un « Radiant baby », le célèbre bébé à quatre pattes de Keith Haring. Roy Lichtenstein crée une broche aux couleurs vives, avec l’effet de trame si spécifique à son œuvre. Robert Indiana détourne son motif « Love » en bague et Yoko Ono créé une bague représentant un disque marqué de la citation « Imagine peace ».

La nature comme source d’inspiration

La question de la nature se pose également à la fin de l’exposition. L’idée et la réalisation priment sur la richesse des matériaux. Yahoi Kusuma expose un imposant collier en laine. Jacqueline De Jong recouvre des germes de pommes de terre d’or pour générer un collier au style organique. Figure majeure de l’Arte Povera, Guissepe Penone a créé un collier en or et bronze jaune représentant une branche d’arbre. L’artiste engagé Kader Attia parle de l’emprisonnement et de la contrainte physique avec ses bague menotte et Louise Bougeois reprend cette idée d’entrave au corps avec un collier en métal imposant. Adel Abdessemed évoque la violence de notre société en créant un bijou d’oreille en lame de rasoir.

Collier en bronze et or jaune. Giuseppe Penone, Foglia (Leaf), 2011.
Collier en bronze et or jaune. Giuseppe Penone, Foglia (Leaf), 2011.

 

Bracelet chaîne en or blanc avec lame de rasoir découpée au laser. Adel Abdessemed, Game, 2016.
Bracelet chaîne en or blanc avec lame de rasoir découpée au laser. Adel Abdessemed, Game, 2016.

L’exposition se clôture sur une série de photo de Diane Venet avec une partie de artistes exposés qui sont également ses amis. Sous-titrée « De Picasso à Koons », la collection de Diane Venet s’impose grâce au nombre d’artistes qu’elle comporte et à la richesse de diversité des courants artistiques de la moitié du XXe siècle jusqu’à nos jours. Il est quasiment impossible de voir rassemblés dans une seule exposition autant d’artistes aussi majeurs dans l’art contemporain. Ornamentum témoigne que le bijou d’artiste fait partie intégrante de l’art et non d’une forme d’art décoratif.

Infos pratiques

  • Où ? Villa Empain, Avenue Franklin Roosevelt 67, 1050 Bruxelles.
  • Quand ? Du 18 novembre 2022 au 14 mai 2023, du mardi au dimanche de 11h à 18h.
  • Combien ? 10 EUR au tarif plein. Plusieurs tarifs réduits possibles.
A propos Anaïs Staelens 42 Articles
Journaliste du Suricate Magazine