Decoratieve Platen : Jolien De Roo questionne la présence et l’absence

photographie de l'exposition Decoratieve Platen de Jolien de Roo (2019)
Collages: Sideways II, 2019, Sideways III, 2019, Performance Hall II, 2019 (détail). Sculpture: Les Collants IV, 2019 © Laurent de Broca

L’ArtContest est un concourt d’art qui soutient chaque année la jeune création contemporaine et dont la fondation Boghossian remet les deux premiers prix. Un an après avoir été lauréate de ce concours, Jolien De Roo propose Decoratieve Platen au project space de la Villa Empain.

Un soutien à la jeune création contemporaine

L’ArtContest, fondé en 2005 par Valérie Boucher, à pour but de révéler, de suivre et d’accompagner les nouveaux jeunes talents artistiques contemporains. Chaque année dix artistes ou duo d’artistes sont sélectionnés par un jury de professionnels et peuvent concourir pour les trois prix. L’ArtContest bénéficie de l’aide de nombreux partenaires y compris certaines institutions artistiques comme le musée d’Ixelles, La Centrale for Contemporary Art et ArtBrussels. La lauréate de l’édition 2018 est Jolien De Roo, artiste gantoise.

Photographie de l'oeuvre "Trail / Trace III, 2019" (Jolien de Roo, Decoratieve Platen, 2019)
Trail / Trace III, 2019

Entre présence et absence de sens

Scénographiée par l’artiste, l’exposition qui s’étend sur trois pièces, propose une série d’oeuvres issues de plusieurs médiums. Ayant une formation en peinture, l’artiste s’exprime à travers celle-ci, mais la sculpture, le collage et la vidéo sont présents dans son oeuvre. Ces différents médiums lui permettent de travailler avec l’espace, d’y installer des pièces au sol, parfois en lien avec celles accrochées au mur. Jolien De Roo explique le dialogue présent entre les oeuvres, que ce soit par une touche de couleurs qui revient dans différentes pièces, ou via une impression d’arbre en grand format sur du textile, qui apparaît également dans un collage.

Le processus de Jolien De Roo est de donner un sens ou non à une oeuvre, de l’interpréter comme un jeu où chaque spectateur est libre de voir et de comprendre ce qu’il veut. La phrase “I just want to read you in my own language” inscrite sur un des murs de l’exposition représente bien cette notion. L’artiste crée un univers vivant, composé de formes et de couleurs où chaque pièce questionne la suivante sur son sens.

Sculpture: Anton, 2019 Collage: Performance Hall I, 2019 © Laurent de Broca
Sculpture: Anton, 2019. Collage: Performance Hall I, 2019 © Laurent de Broca

Une oeuvre au détail

L’oeuvre vidéo “Nele is talking” est un triptyque vidéographique d’une même sculpture accompagnée d’une bande son où l’on entend l’artiste parler en néerlandais. Des sous-titres en anglais sont présents. L’artiste joue sur ce que le spectateur peut comprendre. Soit il comprend le néerlandais et a donc accès au son et à l’image; soit il ne comprend que l’anglais et n’a alors accès qu’aux sous-titres et à l’image; soit il comprend les deux et a accès à toutes les informations. A l’instar du reste de sa pratique, l’oeuvre à une notion de légèreté. Une petite variation de lumière et un bruit de fond accentue l’effet poétique et reposant de l’oeuvre.

Vidéos: Nele is talking (parts I and II) Sculpture: Les Collants IV, 2019 © Laurent de Broca
Vidéos: Nele is talking (parts I and II). Sculpture: Les Collants IV, 2019 © Laurent de Broca

Les oeuvres de “Decoratieve Platen”

Jolien De Roo parvient à faire dialoguer et interagir ses oeuvres entre elles afin de créer un univers très personnel, coloré et poétique. On peut facilement se perdre à chercher le sens de chaque détail de chaque pièce afin de créer nous même le sens de l’exposition.

Anaïs Staelens
A propos Anaïs Staelens 14 Articles
Journaliste du Suricate Magazine