Le secret de la reine soldat, l’extraordinaire sœur de Sissi

Titre : Le secret de la reine soldat
Autrice : Lorraine Kaltenbach
Editions : Rocher
Date de parution : 17 février 2021
Genre : Histoire

Marie-Sophie Wittelsbach, sœur cadette de Sissi, quitte sa Bavière natale lorsqu’elle épouse l’indolent et pieux François II, duc de Calabre. Le couple se retrouve rapidement catapulté roi et reine de Naples et des Deux-Siciles à la mort du père du duc. Pourtant, à peine couronnés, leur règne est soufflé par le Risorgimiento, le mouvement de l’unification italienne. Finalement, le couple royal en exil est accueilli au Vatican. Marie-Sophie y rencontrera l’amour de sa vie, Emmanuel de Lavaysse, un zouave pontifical originaire de France. De cette relation illégitime naîtra Daisy, la cousine de l’arrière-grand-mère de Lorraine Kaltenbach. Dans « Le secret de la reine soldat », l’autrice remonte le fil du temps pour nous présenter le destin extraordinaire de Marie-Sophie et le lien jamais rompu avec son enfant cachée.

L’ouvrage de Lorraine Kaltenbach aurait pu être une de ces biographies historiques aussi classiques que passionnantes. En dépit d’un titre et d’un résumé engageant, le livre se révèle peu captivant. Le sujet principal – Marie-Sophie  – est dès le début enseveli sous une avalanche de références historiques et culturelles parfois peu (ou mal) expliquées et un amoncellement de notes de bas de page aussi détaillées qu’inintéressantes. Ce fouillis de savoirs tend à éloigner le lecteur de la protagoniste principale et suscite parfois même la (désagréable) sensation que ce livre est en réalité destiné à une élite française familière de l’histoire de la bonne société.

L’existence de Marie-Sophie est pourtant remplie d’événements qui témoignent et d’une vie personnelle riche et d’une transition historique fascinante entre le 19ème et le 20ème siècle. Lorraine Kaltenbach, sans faire de son livre un roman, recourt à une écriture à l’occasion romanesque et empathique. Elle nous partage également quelques informations sur les coulisses de son enquête à propos de Daisy et de Marie-Sophie.

Mais la sauce ne prend pas. Peut-être précisément parce que le livre se présente comme l’équivalent d’un épisode de Secrets d’histoire de Stéphane Bern alors qu’il est plus savant que didactique.

A propos Elodie Mertz 120 Articles
Journaliste du Suricate Magazine