« Histoires d’une nation » : connaître le passé pour mieux appréhender l’avenir

Titre : Histoires d’une nation
Auteurs : Carl Aderhold et Françoise Davisse
Editions : Stock
Date de parution : 6 novembre 2019
Genre : Société, Histoire

En ces temps politiquement troublés, où les individus peinent à s’écouter et davantage à s’entendre, Carl Aderhold et Françoise Davisse nous proposent un ouvrage nécessaire : Histoires d’une nation. De la nécessité de comprendre qui est l’autre, mais aussi de tordre le cou à certaines idées reçues, en particulier sur le thème plus que jamais délicat de l’immigration.

Dis-moi qui tu es, je te dirai d’où tu viens… et pourquoi tu es là.

Elément littéraire incontournable pour tous les férus d’Histoire et de politique, Histoires d’une nation est un ouvrage complémentaire – voire indissociable – de la série documentaire éponyme dévoilée l’an dernier sur France Télévisions.

Par le biais de témoignages et de recherches approfondies, Carl Aderhold (historien) et Françoise Davisse (réalisatrice) nous dévoilent les secrets d’une nation, la France, dans ce qu’elle a de plus commun et pourtant de plus contesté : sa mixité. Comme ils le soulignent d’emblée, un quart de la population de l’Hexagone trouve ses racines à l’extérieur du territoire. Peuplée de descendants d’Espagnols, de Polonais, d’Italiens, de Marocains, d’Algériens, d’Arméniens et autres, la France a grandi au rythme de ces arrivées forcées, qui ont contribué à sa grandeur économique et à son aura culturelle. Si l’idylle n’a pas toujours été rose entre autochtones et allochtones, elle traduit pourtant une réalité beaucoup plus globale, liée au monde et aux malheurs qui y surviennent.

Pour le comprendre et pour donner vie à un propos abstrait, nos deux auteurs sont partis à la rencontre de quidams et de personnalités singulières. Qui sont-ils ? Où vivent-ils ? D’où viennent-ils ? Autant de questions qui trouvent en partie leurs réponses dans leur généalogie. Des tranches de vie passionnantes qui se lisent avec intérêt et nous aident à comprendre l’histoire de la nation française (très similaire à celle de la Belgique).

La notion d’étranger

Au-delà des récits d’immigration que l’on pourrait qualifier de “classiques” (marocaine, italienne ou polonaise), l’ouvrage nous raconte une autre histoire, beaucoup plus intime et assez méconnue, celle des immigrés nationaux.

Souvent plus ancien que les immigrations venues d’autres contrées, l’exode rural a lui aussi apporté son lot de complications, de stéréotypes et de confrontations. Dans un 19ème siècle complexe, nombreux sont les Creusois, les Auvergnats, les Bretons ou les Savoyards à venir s’installer à Paris. Une population aujourd’hui franco-française, mais jugée hier comme étrangère dans une France des régions où le terme de nationalité n’a pas d’existence juridique. Ceux-ci vont alors truster, comme d’autres après eux, des secteurs entiers de la construction économique de la capitale. Les Auvergnats seront livreurs de charbon, les Savoyards seront ramoneurs, les Creusois seront maçons,… Le tout exercé grâce à un livret ouvrier, précieux sésame sans lequel l’ouvrier “étranger” était considéré comme vagabond et emprisonné.

En résumé, ce livre de 300 pages, truffé de références historiques et d’informations jusqu’ici restées dans le silence, ravira les amateurs d’Histoire. De même, il aidera toutes celles et ceux qui s’intéressent de près à leur avenir, à comprendre les enjeux qui nous guettent grâce aux récits passés.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 865 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.