La Seconde guerre mondiale en Belgique… racontée par Ariane et Nino

Scenario : Fabrice Erre
Dessin : Sylvain Savoia
Édition : Dupuis
Sortie : 10 septembre 2021
Genre : Histoire, Jeunesse

La série de bandes dessinées pour enfants Le fil de l’Histoire raconté par Ariane & Nino des éditions Dupuis veut donner le goût de l’Histoire aux écoliers. En petit format pratique et à seulement 5,90 € le numéro, ces albums sont de vrais manuels d’histoire miniatures. Le numéro consacré à la Seconde guerre mondiale en Belgique, sorti en septembre dernier, parvient à décrire les principaux aspects du conflit sans négliger la dimension humaine.

La neutralité de la Belgique comme fil conducteur

Pourquoi la Belgique a-t-elle été envahie par l’Allemagne nazie en 1940, alors que le pays était officiellement neutre ? C’est à partir de cette interrogation que ce petit livre explique la façon dont la Seconde guerre mondiale a été vécue en Belgique. Grâce aux explications d’Ariane qui répond aux questions du petit Nino, le lecteur, enfant comme adulte, s’interroge sur le passé tout en découvrant les grands épisodes et personnages de l’Histoire. Très didactique, la série Le fil de l’Histoire raconté par Ariane & Nino offre des récits à la fois très denses et digestes. Les dates et les chiffres clés se succèdent mais on évite l’effet « catalogue » grâce au côté vivant des dialogues.

L’essentiel en une cinquantaine de pages

Après un rappel de la première occupation allemande en 1914-1918, le livre explique la notion « d’armée de défense » et la façon dont l’Allemagne d’Hitler s’est emparée du Benelux lors de la campagne des 18 jours en mai 1940. Occupation, travail forcé, collaboration, résistance, déportations… Les principaux aspects sont abordés, même si certains sujets comme le rôle de l’armée congolaise (40 000 hommes de la « force publique ») auraient pu être abordées dans une perspective un peu plus critique qui prenne en compte les recherches les plus récentes des historiens.

Les illustrations colorées aux traits nets de Sylvain Savoia adoucissent quelque peu le récit tout en décrivant la violence de la guerre. Le livre conclut sur l’abandon par la Belgique de sa neutralité et sur la résolution de la question royale avec l’abdication du roi Léopold III au profit de son fils Baudouin. Quelques biographies succinctes sont par ailleurs proposées en annexe (la résistante Andrée de Jongh y figure mais son rôle n’est malheureusement pas intégré dans le récit principal). La Seconde guerre mondiale en Belgique peut se lire en parallèle avec les deux numéros consacrés à L’Allemagne nazie et à La France entre collaboration et résistance.

A propos Soraya Belghazi 227 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine