Le fil de l’Histoire raconté par Ariane et Nino : Le mur de Berlin

Scénario : Fabrice Erre
Dessin : Sylvain Savoia
Editeur : Dupuis
Sortie : 13 septembre 2019
Genre : Historique

Après s’être déjà penché sur de nombreux thèmes, dont récemment la conquête spatiale, la série des éditions Dupuis, Le fil de l’histoire raconté par Ariane & Nino, dont le but est de raconter l’histoire de manière ludique et didactique à un jeune public, nous revient avec un épisode consacré au mur de Berlin.

De nombreux lecteurs ont encore en mémoire les images de la chute du mur de Berlin, les scènes de liesse et les retrouvailles de familles séparées durant presque trois décennies. Mais combien connaissent les raisons qui ont poussé les dirigeants de la République Démocratique Allemande à ériger ce mur de la honte ? Toujours didactiques, Fabrice Erre, docteur en histoire et professeur d’histoire géo au lycée Jean Jaurès de Montpellier et Sylvain Savoia reviennent sur cette page sombre de la seconde moitié du XXème siècle.

L’approche utilisée est similaire aux autres albums de la série, à savoir faire voyager Ariane et Nino, nos jeunes narrateurs/spectateurs, à travers le temps et commenter les événements à travers le regard et les interrogations de ces jeunes adolescents. La formule est toujours efficace et malgré la gravité des faits évoqués, Fabrice Erre sait garder le ton juste. Sans tomber dans le sensationnalisme et en évitant l’infantilisation, l’auteur pose à travers ses deux narrateurs des questions pertinentes et sait replacer les événements dans leur contexte. Il évoque les équilibres fragiles entre les deux superpuissances tout en n’oubliant pas le sort des principales victimes, à savoir les habitants de Berlin et les familles séparées.

Ayant pour thème des faits récents dont les conséquences se font encore ressentir à l’heure actuelle, cet album est très certainement encore plus indispensable que celui relatant l’histoire de la conquête spatiale. Fabrice Erre est un excellent vulgarisateur et permet grâce à cette bande dessinée à une génération née après la chute du mur, d’en apprendre plus par rapport à ce symbole de la guerre froide. Libre à eux par la suite de découvrir, en cette année de commémoration, d’autres aspects de ce douloureux passé.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 95 Articles
Journaliste du Suricate Magazine