Champignac, l’énigme d’une spin-off

Scénario : BEKA
Dessin : Etien
Éditions : Dupuis
Sortie : 04 janvier 2019
Genre : Action / Aventure

Après avoir imaginé une série spin-off pour le marsupilami et Zorglub, les éditions Dupuis nous proposent en ce mois de janvier 2019 avec la BD Enigma de revisiter la jeunesse de Pacôme Hégésippe Adelard Ladislas, comte de Champignac.

Durant l’été 1940, alors que son château est réquisitionné par les nazis, le comte de Champignac reçoit une missive codée l’enjoignant de rejoindre l’Angleterre. Arrivé à Londres, il sera envoyé dans le petit village de Bletchley, où, aidé du professeur Black, d’Alan Turing et de Miss Mac Kenzie, il va s’attaquer au décryptage de la machine Enigma.

Dans ce premier opus des aventures du comte, les scénaristes Caroline Roque et Bertrand Escaich (BEKA) mêlent faits historiques et fiction pure afin de construire le passé du célèbre Pacôme. Fortement inspiré du film Imitation Game qui nous retraçait la vie du père de l’informatique, Alan Turing, et de sa machine qui permit de craquer le code des machines Enigma, la BD en reprend les passages essentiels quant aux scènes de décryptage. Rattacher son scénario à des faits historiques si précis peut créer des contraintes inutiles quant à la possibilité d’être plus créatif, surtout quand on évoque le passé d’un personnage aussi fantasque que le comte. Néanmoins la plupart des lecteurs apprécieront de retrouver Pacôme au côté de grands scientifiques comme Alan Turing.

Fallait-il pour autant introduire le personnage d’Ian Flemming dans ce récit et transformer Champignac en une sorte de James Bond avant l’heure ? Au fil des décennies, à la lecture des nombreuses aventures de Spirou et Fantasio, chaque lecteur s’est approprié les personnages en s’imaginant comment ils pourraient évoluer, ou en émettant des hypothèses quant au passé de ceux-ci. En fonction de cette image qu’ils ont de leurs personnages fétiches, ils accepteront ou non les hypothèses prises dans cet opus.

Cet album plaira donc aux nouveaux lecteurs qui n’ont pas encore une image très précise du comte ou à ceux qui s’accommodent d’un Champignac plus « Rock and Roll ». Pour les autres, ils seront arrêtés plus ou moins vite dans l’aventure en fonction des incohérences qu’ils trouveront par rapport au personnage de leurs souvenirs.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 60 Articles
Journaliste du Suricate Magazine