2312 de Kim Stanley Robinson

auteur : Kim Stanley Robinson
édition : Actes Sud
sortie : septembre 2017
genre : science-fiction

Swan Er Hong est une mercurienne gynandromorphe qui a créé la base des terrariums qui colonisent toute sorte de  corps célestes dans l’univers. Tout y passe : les planètes et leurs satellites autant que les astéroïdes et autres comètes. Les humains de la classe sociale supérieure, c’est-à-dire ceux qui avaient les moyens, ont très vite colonisé Mars quelques centaines d’années plus tôt et ensuite toutes les autres planètes du système solaire après avoir détruit irrémédiablement l’écosystème terrestre et s’étant rendu compte qu’essoufflée, elle n’était plus apte à pourvoir aux besoins des Hommes.

Laissant les terriens à leur triste sort, les colons de l’espace ont mis au point des technologies très avancées permettant d’aller de Mercure à Saturne en quelques jours. Mais on ne peut plus vraiment qualifier les colons de l’espace d’humains puisque la plupart ont subi nombre d’opérations qui les ont profondément modifiés : ingération de bactéries extraterrestres, opérations visant à implanter des morceaux de cerveaux d’oiseaux dans leur propre cortex pour augmenter leurs facultés intellectuelles, repousse des membres amputés ou endommagés, implantation d’IA appelés qube, retrait et/ou rajout d’organes sexuels, etc – ce qui leur a permis du même coup d’augmenter leur espérance de vie au-delà de 200 ans à condition qu’ils reviennent régulièrement sur Terre, leur planète mère,  durant une année. Ce ne sont donc plus vraiment des humains mais des humanoïdes modifiés que les terriens vivant dans la misère sur une planète qui continue à se dégrader n’apprécient guère.

Sur Mercure, la cité Terminateur est un grand terrarium sous dôme qui fuit la chaleur cuisante du soleil tout proche en se déplaçant sur des rails installés sur tout le pourtour de la planète devançant éternellement l’aube pour ne pas être purement et simplement grillée. Mais un jour, la cité est attaquée et en partie détruite. Swan avec l’aide de son qube Pauline, de Fitz Warham et de l’inspectrice Genette mène une enquête qui les obligera à parcourir le système solaire de long en large pour tenter de sauvegarder la paix tout en trouvant une solution pour régénérer et guérir la Terre grâces aux biomes créés lors des nombreuses terraformations qui constituent une réserve génétique végétale et animale foisonnante.

2312 est un ouvrage de science-fiction assez incroyable. Nous avons tous toujours eu la tête dans les étoiles et la conquête spatiale nous fascine. Depuis que le premier homme a marché sur la Lune, on ne compte plus les lancements de satellites et autres sondes envoyées dans les confins de notre système solaire pour nous ramener des informations. Nous sommes comme hypnotisés mais aussi un peu déconcertés par l’immensité infinie de l’univers. Ce postulat mélangé à celui des problèmes écologiques réels que l’on connait actuellement sur notre bonne vieille planète bleue, Kim Stanley Robinson avait une excellente base pour développer une histoire qui en faisant écho à des problématiques que l’on connaît, nous fait nous sentir concernés et donc permet à l’imagination de se laisser guider dans un roman d’anticipation grandiose. L’écriture est assez déliée et facile à appréhender, les descriptions des planètes sont éblouissantes et le coté physique est soutenu par une bonne dose d’explications scientifiques ce qui crédibilisent également le récit.

En bref, 2312 nous propulse dans un avenir où voyager de planète en planète est comme prendre l’avion et vivre dans un terrarium sur un astéroïde à prendre des vacances à Hawaii. Et même si l’on sait pertinemment que vivre sur Mercure semble complètement impossible, une petite partie de nous espère que d’ici un peu moins de 300 ans – au vu du développement effréné des technologies – qui sait si nous n’aurions pas déjà trouvé le moyen d’atteindre un autre système solaire ? Imagination, quand tu nous tiens…

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 249 Articles
Journaliste du Suricate Magazine