Time Shadows – Vol.2, montée en puissance sur l’île aux ombres

Scénario : Yasuki Tanaka
Dessin : Yasuki Tanaka
Editions : Kana
Sortie : 05 juillet 2019
Genre : Manga, Shonen

Dans ce second tome, le héros Shinpei continue d’être confronté aux ombres, ces doubles sanguinaires qui tentent de prendre la place de leurs originaux, sur l’île de Hitogashima. Le récit reprend logiquement là où s’était terminé le premier tome, avec la rencontre entre Shinpei et le double de son amie d’enfance Ushio. Contrairement au premier volet, celui-ci se concentre presque exclusivement sur une montée en puissance narrative dont on peut identifier un début, un milieu et une fin, le tout pratiquement cadré par une unité de lieu et de temps.

Un rythme effréné

Le climax de cet opus prend place dans un festival d’été se déroulant de nuit sur l’île et donne lieu à une véritable explosion à la fois visuelle et narrative, dans un grand maelström faisant intervenir de nombreux personnages dans un élan débridé. La dernière partie du livre se parcourt ainsi aussi vite que le rythme effréné qu’il propose, tout en offrant quelques éclats au niveau du dessin et de la mise en page.

Mais parfois un manque de clarté

Si l’on devait faire un reproche à une série qui gagne véritablement en intérêt au fur et à mesure qu’elle avance et se développe, c’est dans sa manière de ne pas être toujours très claire dans le pacte qu’elle entend sceller avec son lecteur. Ainsi, de nouvelles données scénaristiques, de nouvelles « règles » quant à l’univers fantastique ou science-fictionnel qu’elle développe semblent parfois sortir de nulle part comme autant de lapins d’un chapeau, ce qui s’avère parfois déroutant, voire agaçant.

Mais ce petit bémol ne vient heureusement pas ternir le plaisir d’une lecture toujours aussi ludique et participative, qui permet à la fois de s’accrocher à une intrigue protéiforme et toujours fluctuante, mais également à des personnages attachants et dont on s’impatiente – pour certains d’entre eux – de découvrir les petits secrets et/ou les motivations.

Thibaut Grégoire
A propos Thibaut Grégoire 359 Articles
Journaliste du Suricate Magazine