The Biggest Little Farm, l’agriculture régénérative

The Biggest Little Farm
de John Chester
Documentaire
Sorti le 12 juin 2019

Comment Apricot Lane Farms, terre aride autrefois utilisée pour l’élevage de chevaux, a pu se transformer en une merveilleuse ferme biodynamique ? Le couple Chester nous raconte son cheminement vers la redécouverte de la nature et de son cycle puissant, désarmant et émouvant.

John, Molly et leur chien Todd quittent Los Angeles et s’installent dans la petite ville de Moorpark, avec le rêve de vivre en harmonie avec la nature. Novices, ils commencent à prendre soin de 200 hectares de terre aride, plantant 200 cultures différentes et 10 000 vergers, à l’aide de leur mentor Alan York. Ce dernier, un agriculteur passionné, leur conseille de laisser la nature devenir leur guide dans cette aventure prodigieuse et effrayante à la fois.

Avec des images à couper le souffle, une photographie qui capture jusqu’aux plus petits détails, et des couleurs dignes de chromothérapie, nous sommes accompagnés par la narration des Chester pour assister aux exploits mais aussi aux drames que vit toute l’équipe de Apricot Lane Farms année après année. Car dans un monde fait de plastique et d’OGM, où règne le virtuel et le numérique, le retour à la nature est un long combat qui ne peut se gagner qu’avec la patience, l’humilité, et la persévérance. En effet, à chaque effusion de joie, comme la naissance de plus d’une douzaine de petits porcelets par leur fidèle cochon Emma ou le retour de la vie diversifiée en faune et flore dans la ferme, s’ensuit un nouveau défi inattendu et déconcertant. Les problèmes s’enchaînent : la prolifération d’escargots, de mouches, de marmottes, l’arrivée en grand nombre de coyotes, etc. Autant de menaces qui semblent impossibles à surmonter. Cependant, John et Molly ne se laissent pas abattre par le désespoir, s’armant de courage, ils apprennent à se comporter selon les recommandations d’Alan, en laissant également transparaitre leur humanité au-delà de la science. Avec un grand respect pour tout être vivant, ils s’arrêtent pour observer, juste observer, et ce qui paraît compliqué et terrifiant se révèle au fond très simple. Car la nature elle-même fournit les solutions.

Face à un problème nous avons tendance à répondre promptement par la force et la violence, afin de faire disparaître ce qui nous fait obstacle. Signe d’une société du « tout, tout de suite ». Ce documentaire nous rappelle que si l’on désire des résultats durables, à du long terme, il est plus rentable de lâcher prise, et de laisser la nature faire son réel travail, car elle est l’origine de notre propre existence. Et nous avons un peu perdu l’habitude de l’écouter. Le cycle de la vie a été brisé pour la construction de nos sociétés modernes et il nous est très difficile d’investir du temps et de l’argent pour y revenir.

John et Molly Chester nous proposent un film ressourçant, touchant et même éducatif, qui mérite d’être vu et revu par tous, enfants et adultes. Un témoignage de grande valeur et à l’enseignement précieux.

Donata Vilardi
A propos Donata Vilardi 18 Articles
Journaliste du Suricate Magazine