An Elephant Sitting Still, sous le brouillard le spleen

An Elephant Sitting Still
de Hu Bo
Drame
Avec Yuchang Peng, Yu Zhang, Uvin Wang
Sorti le 1er mai 2019

En terme cinématographique, les spectateurs n’ont souvent vu de la Chine que des productions à gros budgets sur les écrans belges. Scènes de combats chorégraphiées à l’extrême, évocations d’une Chine impériale fantasmée… Point de tout cela dans le film de Hu Bo, An Elephant Sitting Still qui sort sur nos écrans ce 1er mai.

Au nord de la Chine, une vaste ville post-industrielle et pourtant vide, plongée dans un brouillard perpétuel qui semble piéger ses habitants. Un matin, une simple altercation entre deux adolescents dans un lycée dégénère et va souder les destins de quatre individus brisés par l’égoïsme familial et la violence sociale. Une obsession commune les unit : fuir vers la ville de Manzhouli. On raconte que, là-bas, un éléphant de cirque reste assis toute la journée, immobile…

Loin des réussites économiques du delta de la rivière des perles, on découvre dans ce film une autre Chine, celle des laissés pour compte de la réussite économique, celle des victimes de l’industrialisation à outrance… Ils sont tous habités par un spleen qui ne les quittent jamais et ne s’imaginent leur avenir que dans la couleur dominante du ciel : le gris. Le film se présente donc comme une fable moderne sur les méfaits du productivisme à tout prix, mais également sur l’impact de cette politique sur les esprits : apathie, égoïsme, violence…

Certains spectateurs s’étonneront de la longueur inhabituelle du film qui fait presque quatre heures. C’est le temps nécessaire pour s’immerger dans le film, pour que le spleen vous envahisse également, pour que vous réalisiez toute l’ampleur de la tragédie.

Visuellement, Hu Bo joue sur les plans séquences et la profondeur de champ, la luminosité et donne l’impression au spectateur que ses personnages sont enveloppés dans un nuage formé par leur propre spleen.

An Elephant Sitting Still est un film à l’accès certes difficile mais qui séduira les spectateurs qui auront eu le courage de tenter l’expérience. En cette heure d’urgence climatique, de manifestations hebdomadaires et de débats sur l’opportunité d’y répondre, son propos résonnera dans toutes les têtes.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 67 Articles
Journaliste du Suricate Magazine