PhotoBrussels Festival, un mois pour célébrer la photographie dans la capitale !

©Erwin Olaf, Life - For Mom, Movie Still, 2018
©Erwin Olaf, Life - For Mom, Movie Still, 2018

Pour la quatrième année consécutive, le Hangar art center organise le PhotoBrussels Festival. Un rendez-vous qui proposera au public de s’arrêter au 18 place du Châtelain pour ensuite sillonner les rues et les lieux dans lesquels se dérouleront plusieurs autres expositions.

Ça y est, le festival a commencé ! Le Hangar art center nous ouvre une nouvelle fois ses portes pour nous présenter pas moins de 20 artistes internationaux de la photographie contemporaine. Les années précédentes, les thèmes abordés étaient : Landscape (2016), Portrait (2017) et City (2018). Cette année il s’agira de Still life. Ce thème générique, traduit le plus souvent par “nature morte”, a déjà inspiré de nombreux artistes dans le passé. Il est ici revisité afin de poser la question du statut de l’image photographique comme témoin de notre époque.

Ce qui est très intéressant dans cette exposition, c’est de voir comme chaque artiste a interprété ce thème. En effet, pour beaucoup, ils ont été au-delà de la traduction littérale de still life (nature morte) pour lui préférer un still life (vie silencieuse, immobile). Ouvrant ainsi de nouveaux champs de possibles. De cette manière, le spectateur se retrouve face à différentes formes créatives. On peut citer Dan Bannino qui s’est tourné vers la pop culture et la beauté de la fragilité des objets.

©Dan Bannino, Elvis from the series Neon
©Dan Bannino, Elvis from the series Neon
©Dan Bannino, Jesus from the series Neon Vanitas
©Dan Bannino, Jesus from the series Neon Vanitas

Vincent Fournier nous présente un bestiaire anticipatif et nous pose la question du futur des êtres vivants. Tara Sellios nous montre des photos magnifiques et cruelles à la fois qui peuvent faire écho à notre vie vulnérable et éphémère. Giljung Yoo déconstruit les images pour ensuite les recomposer. Jean-Robert Dantou, par ses photographies épurées sur fond blanc, rend vie à des objets immobiles.

D’autres font le choix de nous faire voyager à l’intérieur de leurs photographies. Entourés des images et de leurs détails, la présence des visiteurs permet à cet univers de reprendre vie. On peut citer par exemple Klaus Pichler et ses coulisses de musée ou le beau travail de Geneviève Gleize, lauréate du Prix PBF cette année, qui nous conduit dans les vestiges d’une épicerie.

Une belle exposition dans un cadre très agréable que les profanes comme les connaisseurs prendront plaisir à parcourir.

©Giljung Yoon, from the series Seesaw
©Giljung Yoon, from the series Seesaw

Infos pratiques

  • Où ? Hangar art center, place du Châtelain 18, 1050 Bruxelles.
  • Quand ? Du 14 novembre au 21 décembre 2019.
  • Combien ? 6 EUR pour une visite commentée chaque samedi à 16h.

Maud Quertain
A propos Maud Quertain 14 Articles
Journaliste du Suricate Magazine