« Mirages », une lecture mélancolique

Titre : Mirages
Autrice : Elena Basile
Editions : Sablon
Date de parution : 18 mars 2021
Genre : Nouvelles

«Mirages» est un titre qui ne doit pas nous faire imaginer des rêves inaccessibles, les histoires ici s’ancrent dans la réalité et la maturité : la vie d’une journaliste, des histoires d’amour compliquées, la complexité des relations amicales. Les personnages sont assez contemplatifs, en attente d’un je ne sais quoi qui ne vient pas toujours.

Initialement paru en italien, les Editions du Sablon ont décidé de traduire Elena Basile, une diplomate italienne dorénavant bruxelloise. Peut-être parce qu’elle est diplomate et habituée à parcourir le monde, certainement parce qu’elle est une femme qui apprécient les ambiances particulières de certains lieux, Elena Basile raconte des histoires qui se déroulent du Portugal à la Hongrie, en Suède, en Italie, avec les protagonistes féminins surprises par des expériences décisives, à la manière d’épiphanie.

A l’exception de C’est mieux ainsi qui a pour protagoniste principal un universitaire retraité, ces portraits de femmes décortiquent leurs comportements dans leurs multiples facettes, au travail, dans leur vie sociale et amoureuse et en tant que mère. Ainsi dans Femme avec enfant, le personnage principal, une prostituée, indique : « Ainsi, je m’étais sentie protégée dans ma vie. Ce métier avait d’horribles côtés, mais il n’était pas pire que les autres » alors que dans Avril à Rome deux amies de longue date se saluent en disant : « Mais oui, faisons-nous des compliments… désormais, ils se font rares, pas vrai ? ».  Différentes nouvelles font la part belle à la distance et la communication difficile qui peut s’instaurer entre parents et enfants devenus grands.

La dernière nouvelle, Carcavelos Club, laisse entrevoir la possibilité de se refaire une nouvelle vie, loin de tout ce qu’on connaît, avec un nouveau petit groupe de personnes, esquintées elles-aussi, comme un rappel que rien n’est figé et que l’on peut toujours se réinventer.

Ce recueil se fait l’écho de personnages un brin désabusés et luttant pour rester en vie. Elena Basile fait preuve de beaucoup de finesse dans l’analyse des sentiments, avec un regard empreint d’ironie, le tout dans un langage simple avec un rythme narratif à la fois précis et lent. Mirages est un recueil de nouvelles qui plaira aux amateurs de portraits de femmes contemporaines.