L’économie en BD, un ouvrage à mettre entre toutes les mains

Scénario : Jézabel Couppey-Soubeyran
Dessin : Auriane Bui
Éditeur : Casterman
Sortie : 19 août 2020
Genre : documentaire, économie, éducation

Économiste et enseignante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Jézabel Couppey-Soubeyran propose avec L’économie en BD, paru aux éditions Casterman, un ouvrage fort didactique à l’attention de tous. Sachant que l’économie est partout présente dans notre vie mais que malheureusement, beaucoup s’en désintéressent faute de ne pas la comprendre, l’autrice s’est mise au défi de nous l’expliquer en des termes simples, sans pour autant simplifier le propos à l’extrême.

Des questions pertinentes

Zoé vit avec sa maman qui est au chômage. Cette collégienne de 12 ans maligne et volontaire voudrait l’aider à retrouver du travail. Mais comment s’y prendre ? C’est le point de départ qui va mener Zoé à se poser les bonnes questions, grâce notamment à madame Robinson, sa voisine prof d’économie à la retraite, et à ses copains, sur tous les thèmes qui régissent le monde économique d’aujourd’hui comme le chômage, la mondialisation, la parité, les retraites…

Une approche pédagogique

L’économie, tout comme la politique sont deux sujets qui ne passionnent pas les foules mais qui ont un impact majeur sur nos vies. Au fil du temps, un jargon technique a entouré ses deux disciplines, les rendant de moins en moins accessibles au grand public, ce qui a laissé le champ libre à une caste de privilégiés et d’initiés pour s’en occuper. L’autrice emprunte une direction radicalement opposée et c’est ce qui fait l’attrait du livre. Chaque thème est lancé par une scène de la vie quotidienne, une question pertinente de Zoé, qui en discutant avec ses amis et Madame Robinson parviennent en une ou deux pages à traiter d’une question clé pour comprendre celui-ci. Moins technique et engagé politiquement qu’un ouvrage comme Economix, qui traitait de l’histoire de l’économie en BD, le récit de Jézabel Couppey-Soubeyran donne à tous les bases nécessaires pour comprendre comment l’économie interagit avec notre quotidien et permet dès lors aux lecteurs de ne plus être exclus du débat.

Bien que le public cible soit les enfants de 10 à 15 ans, L’économie en BD semble destiné à un très large public, qui pourra se familiariser avec des concepts qui sont souvent passés sous silence dans notre société. En ce sens, c’est un ouvrage brillant à mettre entre toutes les mains.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 162 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine