À la droite d’Hitler : le récit militaire d’une guerre

titre : À la droite d’Hitler
auteur : Nicolaus Von Below
édition : Perrin
sortie : 14 mars 2019
genre : histoire, témoignage

Nicholaus Von Below, jeune officier de la Luftwaffe, entre au service d’Hitler en tant qu’aide de camp en 1937 – chose assez étrange quand on connaît le peu de confiance que le troisième Reich accorde aux grandes familles de la noblesse allemande dont fait partie le militaire. En charge d’un poste qui l’oblige à passer beaucoup de temps auprès d’Hitler, Von Below apprend à connaître l’homme qui se cache derrière le dictateur. Fidèle jusqu’au bout, il partagera les derniers moments de la vie du fürher – ce dont témoigne d’ailleurs sa signature sur le testament privé d’Hitler. Publié en allemand en 1980 et déjà traduit en anglais, ce témoignage de premier choix est enfin disponible en français.

À la droite d’Hitler n’a bien sûr pas pour but de divertir mais bien d’informer. Et c’est particulièrement en ce qui concerne la personnalité du fürher, l’organisation interne du troisième Reich et les stratégies militaires mises en place que ce livre est instructif. Von Below dresse le portrait du dictateur comme celui d’un homme sympathique et assez à l’écoute mais aussi d’un rêveur ambitieux qui n’avait pas toujours les pieds sur terre. Et ce manque de pragmatisme du leader représente, du regard de l’officier naturellement plus réaliste et donc plus prudent, le talon d’Achille du troisième Reich. Mais, selon Von Below, c’est surtout finalement l’organisation interne qui aura raison du régime nazi. Encouragé par des victoires rapides, Hitler se lance dans une guerre qu’il n’a pas assez préparée, aux commandes d’une armée au sein de laquelle les tensions sont nombreuses.

À la droite d’Hitler, c’est finalement moins un traité idéologique qu’un témoignage historique. Von Below ne parle que très peu des tortures infligées aux juifs et autres minorités – ce qui n’est pas étonnant pour quelqu’un qui a toujours affirmé ne pas avoir été mis au courant de la solution finale – mais il explique en détail chacune des stratégies et des opérations militaires de l’Allemagne nazie. À la droite d’Hitler, c’est un récit de guerre, les mémoires d’un officier dont l’écriture est aussi militaire que l’est sa fonction. Von Below adopte un style presque journalistique, une écriture simple et directe mais assez peu littéraire. Et heureusement que derrière le rapport de Von Below, se trouve un travail d’archivage car sans les annotations et autres informations utiles, le lecteur serait bien perdu dans tout ce charabia militaire.

L’histoire de ce témoignage est d’autant plus particulière que Von Below va, à la fin de la guerre, faire brûler le journal de bord qu’il a tenu alors qu’il était aide de camp. Lors de sa détention, quelques années plus tard, il jettera sur papier quelques souvenirs et moments importants du troisième Reich mais il faudra attendre la retraite de l’officier dans les années 80, pour que ces notes soient rassemblées et détaillées. Et d’aucuns ne pourraient discuter les facultés de cet homme assez âgé dont l’excellente mémoire lui a permis de raconter avec précision des événements vieux de quarante ans. Mais en parcourant ces souvenirs, le lecteur doit bien garder à l’esprit que la mémoire de l’homme n’est pas sans failles, tout comme son honnêteté.

Pour le lecteur passionné d’histoire et mordu de stratégie, À la droite d’Hitler est le livre parfait. Mais gare au lecteur qui recherche l’aveu idéologique, celui-là serait bien déçu.

 

Cheyenne Quévy
A propos Cheyenne Quévy 50 Articles
Journaliste du Suricate Magazine