Escape from Pretoria, le maître des clefs

Escape from Pretoria
de Francis Annan
Biopic, Thriller
Avec Daniel Radcliffe, Daniel Webber, Ian Hart
Sorti le 1er juillet 2020

En 1979, durant l’Apartheid, trois activistes parvinrent à s’échapper de la prison de Pretoria grâce à un stratagème audacieux. Huit ans plus tard, Tim Jenkin, la tête pensante derrière ce plan publia ce récit intitulé Escape from Pretoria. En production depuis 2017, ce récit sort aujourd’hui sur nos écrans avec Daniel Radcliffe dans le rôle-titre.

Membres de l’African National Congress (ANC) – organisation anti-Apartheid rendue illégale entre 1960 et 1990 – Tim Jenkin et Stephen Lee furent emprisonnés en 1979 à la prison de Pretoria sous le prétexte d’avoir produit des brochures interdites et poussé la population à rejoindre des mouvements prohibés. Mais en lisant le livre Papillon d’Henri Charrière, ils auront l’idée de s’échapper…

Sans en dire davantage – bien que les bandes annonces en dévoilent déjà trop –, il convient de souligner que leur modus operandi se démarque fortement des autres films au sujet similaire. C’est là la force principale de cet Escape From Pretoria !

Un deuxième point d’intérêt se situe dans les vingt premières minutes du film, suite à l’arrestation des deux principaux protagonistes qui seront vus comme des traîtres à leurs origines par les autorités. Dès leur procès, le juge déclarera : « Ce pays vous a nourris et voici comment vous le remerciez », tandis que les agents de police et les gardiens de prison les insulteront. Il est ainsi intéressant de constater l’universalité du combat contre l’Apartheid et de plonger dans une prison où la majorité des opposants sont blancs de peau. À divers égards, Escape From Pretoria pourra ainsi faire penser à l’excellent Cry Freedom (Richard Attenborough, 1997).

Cependant, ce commentaire politique sera vite laissé de côté pour mettre l’accent sur l’évasion à proprement parler. Si la chose est compréhensible et même parfaitement logique, cela aura pour corollaire de quelque peu alourdir l’intrigue. Car – probablement en raison de l’actualité récente et du regain du mouvement Black Lives Matter suite à l’assassinat de George Floyd – on serait tenté d’attendre un film purement centré sur l’Apartheid. Ce qui n’est pas le cas…

Ainsi, on pourrait parfois avoir l’impression que Escape from Pretoria peine à savoir s’il veut être un film politique ou l’histoire d’une évasion. Dans sa structure en tous cas, il n’abordera l’Apartheid que dans ses vingt premières minutes et son épilogue. Mais il n’en reste pas moins un bon film parcouru de quelques rebondissements et de belles prestations d’acteurs – notamment Daniel Radcliffe, tout en justesse. On verra même Tim Jenkin lui-même (consultant sur le film) faire une brève apparition en tant que prisonnier.

En somme une évasion réellement intéressante, quelques jolies séquences et de belles interprétations pour un pan méconnu de l’histoire de l’Apartheid !

Alexandre Alvarez
A propos Alexandre Alvarez 183 Articles
Journaliste du Suricate Magazine