Le cinéma belge francophone à l’honneur au Festival de Cannes

Qu’en est-il du cinéma belge francophone à l’étranger ? En vue du Festival de Cannes qui se déroulera du 11 au 22 mai, Wallonie Bruxelles images a organisé mardi une rencontre entre la presse et les acteurs belges du septième art.

Réalisateurs, producteurs et comédiens belges francophones seront omniprésents lors de la 69e édition du prestigieux Festival de Cannes.

Les grands réalisateurs comme les « plus petits » feront honneur à notre plat pays : les frères Dardenne reviennent pour la septième année consécutive en sélection officielle avec leur long métrage La fille inconnue. Ces grands habitués du festival cannois confirment aussi leur présence grâce à leur société de production Les Films du Fleuve, coproductrice de quatre films en Sélection Officielle. Deux autres sociétés de production belges Scope Pictures et Entre Chien et Loup ont également posé leur patte sur des longs-métrages (Beyond The Moutains and Hills, Elle, Ma Loute, Personal Shopper) sélectionnés au Festival.

Dans la lignée des réalisateurs, nous retrouvons Joachim Lafosse, sélectionné pour son film L’économie du couple à la Quinzaine des réalisateurs (section parallèle du Festival de Cannes). Les Français feront donc la connaissance des très jeunes actrices Jade et Margaux Soentjens, qui font leur premier pas à l’écran dans le long métrage de Joachim Lafosse.

N’oublions pas non plus la présence de comédiens confirmés tels que Virginie Efira, François Damiens et Bouli Lanners

Un diplôme et…Un prix ?

C’est une grande nouvelle pour les jeunes cinéastes, fraichement diplômés puisque Alexandre Wilmet, sorti de l’INSAS présentera son film de fin d’étude Poubelle, un court métrage sélectionné dans la catégorie Cinéfondation, consacrée aux films d’école. « Cela montre l’importance et la qualité de nos écoles de cinéma et le rayonnement de la Fédération Wallonie Bruxelles à l’international » explique Jeanne Brunfaut, directrice générale adjointe du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel.

Dans un univers cinématographique à la fois composé de blockbusters américains mais également de films cosmopolites issus des quatre coins du monde, la Belgique francophone  n’a pas à rougir et impose fièrement sa présence dans cette 69e édition du Festival de Cannes. Mais ne nous voilons pas la face, ce genre d’événements souvent perçu comme élitiste et essentiellement adressé à des spécialistes touche difficilement le grand public  Le but n’est bien évidemment de ne pas produire des blockbusters « à la belge » mais bien de trouver un juste milieu, comme le font si bien nos homologues flamands (pensons à Rundskop, Hasta la Vista ou plus récemment Belgica).

Photo d’illustration : La Fille Inconnue ©Christine Plenus

Uyen Vu
A propos Uyen Vu 51 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

1 Rétrolien / Ping

  1. Le cinéma belge francophone à l&r...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.