Cette vie que j’aime infiniment, un concentré de tendresse

Couverture du livre pour enfants « Cette vie que j’aime infiniment » (Casterman, 2023)

Titre : Cette vie que j’aime infiniment
Texte : Capucine Lewalle
Dessin : Maud Legrand
Éditeur : Casterman
Date de parution : 4 octobre 2023
Genre : Jeunesse, Livre illustré

Cette vie que j’aime infiniment est un vrai coup de cœur dans les nouveautés jeunesse de la rentrée. Destiné aux enfants dès la maternelle, le livre s’inscrit dans la continuité de la série conçue par l’autrice Capucine Lewalle, inaugurée par Cet enfant que j’aime infiniment. Mais contrairement aux précédents, ce nouvel album a la particularité d’offrir une expérience en 3D grâce à un format « livre-théâtre » constitué de six scénettes à déplier en mode pop-up. Un vrai petit bijou qui est à la fois une ode à la parentalité et à la nature.

Un « livre-théâtre »

Joliment illustré par les dessins aux traits arrondis et aux couleurs pastel de Maud Legrand – comme les autres livres de la série, Cette vie que j’aime infiniment est un livre-objet qui invite les enfants à contempler les images sous différents angles. Chaque double page se lit à l’horizontale et se compose d’une scène à trois plans dans la partie haute (décor-cadre en avant-plan, personnages découpés au centre, et décor-lieu en arrière-plan), ainsi que d’un texte agrémenté de petites miniatures dans la partie basse.

Une véritable déclaration d’amour d’un parent à son enfant

Donnant à voir une maman et sa petite fille, Cette vie que j’aime infiniment se lit comme un poème, non seulement grâce aux rimes, mais aussi parce que le texte convoque de belles images en hommage à la nature et au cycle des saisons. Empli de gratitude et de bienveillance, le livre fait parler le parent qui partage son regard sur le monde à travers le prisme de son amour pour son enfant. La mer est plus belle quand son enfant s’est baigné dedans, l’hiver plus doux quand on partage un chocolat chaud sur le canapé… Le moment de la lecture devient une façon de célébrer les petits moments partagés et d’inviter à l’émerveillement. Mais c’est aussi, tout simplement, une façon de dire « je t’aime » à son enfant (attention, les parents les plus émotifs risquent même de verser une petite larme à la première lecture !).

A propos Soraya Belghazi 413 Articles
Journaliste