Candy & Cigarettes, un duo atypique mais efficace

Dessin & scénario : Tomonori Inoue
Edition : Casterman
Sortie : 27 mars 2019
Genre : Action, Manga, Seinen

Candy & Cigarettes est la première série de Tomonori Inoue à paraître en Europe. Connu pour le manga Coppelion duquel est tiré un anime, il nous revient ici avec un polar d’action brutal et décomplexé, paru aux éditions Casterman.

Lorsqu’il prend sa retraite après une brillante carrière au sein de la police, Raizo n’aspire qu’à couler des jours paisibles. Mais la retraite n’est pas un long fleuve tranquille et lorsqu’il apprend que son petit-fils est atteint d’une maladie orpheline, il se doute bien que ses petits boulots ne suffiront pas pour payer la facture d’hôpital. Il accepte alors de travailler avec Miharu, tueuse à gages au service d’une mystérieuse organisation afin de mettre du beurre dans les épinards.

Ce premier tome jette les bases d’un polar au scénario assez classique avec son lot de méchants, de scènes d’action et son héroïne au passé tourmenté recherchant la vengeance. Mais c’est justement le côté décalé du duo formé par Miharu et Raizo qui apporte un plus au scénario et provoquera chez les lecteurs de nombreux éclats de rire. Elle, sous ses airs d’écolière standard aimant les sucreries et les chorégraphies de « pop-idol » mais trouvant que le métier de tueur à gages est super stylé et lui, fonctionnaire de police durant de nombreuses années, devant tourner le dos à ses principes par nécessité mais ne pouvant s’empêcher de faire des réflexions durant une poursuite en voiture sur ce qui est permis ou non de faire dans une grande ville japonaise. Ils devront donc apprendre à se connaître et s’apprécier, et c’est ce qui rend le manga intéressant également. Car malgré les apparences, les rôles de maître et élève semblent parfois s’inverser dans cette aventure.

Candy & Cigarettes nous propose donc des personnages attachants, une intrigue solide, et sait de plus garder un rythme soutenu tout au long de ce premier tome. Les lecteurs seront donc impatients de lire le second et dès lors d’en découvrir plus sur Miharu et Raizo.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 95 Articles
Journaliste du Suricate Magazine