Bed Bug, un roman féministe cru et tendre à la fois

Titre : Bed Bug
Autrice : Katherine Pancol
Editions : Albin Michel
Date de parution : 30 octobre 2019
Genre : roman

Pour son 19ème roman, Bed Bug, Katherine Pancol surprend encore et renoue avec sa série de titres animaliers : en 2006, on découvrait en librairie Les Yeux jaunes des crocodiles, en 2008 La Valse lente des tortues et, en 2010, Les Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi. Cette fois-ci, le titre fait à la fois référence aux insectes (punaises de lit) et à une anomalie qui se traduit, dans la quatrième de couverture, par le désarroi amoureux d’une femme au bord d’un lit.

Dans Bed Bug, il est beaucoup question d’insectes : de cochenilles, de puceronnes, de vers de farine, de grillons, de termites obèses… Et pour cause, la nouvelle héroïne de l’autrice de Trois baisers, Rose Robinson, est une jeune biologiste française de 29 ans, chercheuse au CNRS, passionnée de bestioles. Grâce à son objet d’étude, la luciole alsacienne, elle est sur le point de découvrir une molécule miracle qui permettrait de guérir le cancer du poumon et du sein. Venu de New York pour l’assister dans sa tâche, son collègue Leo Zackaria est loin de la laisser indifférente. Ce grand brun à la mèche étudiée et aux pantalons jaunes pourrait-il être l’homme de sa vie ? Pas gagné d’avance car la carapace de la belle scientifique au passé trouble n’est pas facile à briser. Vivant dans le 9ème arrondissement avec Babou, sa grand-mère adorée, et sa mère Valérie, agent de cinéma égocentrique et cynique, Rose cultive des fantasmes particuliers. Elle prend d’ailleurs régulièrement rendez-vous chez son psy pour soigner ses tocs et se réfère à la sexualité des insectes pour mieux comprendre les comportements sentimentaux et sexuels du genre humain.

Loin d’être une comédie romantique à l’eau de rose, le nouveau roman de Katherine Pancol ne manque pas de piquant. En conteuse talentueuse, la romancière à succès a bien inscrit son histoire dans l’ère du temps, dans la foulée des mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc. Ici, point de prince charmant et de conte de fée mais plutôt trois générations de femmes dans la tourmente, malmenées par des hommes. C’est cru et tendre à la fois, servi par des personnages attachants.

En refermant ce roman, vous aurez appris bien des histoires croustillantes sur la vie sexuelle des insectes et sur leur schéma de reproduction. Nul doute que vous ne les regarderez plus de la même façon !

Marie-Laure Soetaert
A propos Marie-Laure Soetaert 133 Articles
Journaliste du Suricate Magazine