Speakerines d’Olivier Minne ou une part d’Histoire de la télévision

titre : Speakerines : une histoire de femmes à la télévision
auteur : Olivier Minne
édition : Du Rocher
sortie : novembre 2018
genre : historique, biographie

Olivier Minne n’en est pas à son coup d’essai, il a déjà publié en 1996 La Saga des speakerines, basé sur les entretiens qu’il a eu avec, entre autre, Jacqueline Joubert, sa formatrice et Catherine Langeais, qui est devenue sa grande amie. C’était, de son aveu, un essai quelque peu brouillon et il n’est pas étonnant qu’il profite de ses recherches pour sortir un nouveau livre sur le sujet. C’est un livre sur les speakerines, sur l’histoire de la télévision mais aussi un livre sur ces femmes qui étaient bien moins potiches qu’elles en avaient l’air et qui montrent aussi l’évolution de la société à travers le 20ème siècle.

On peut s’étonner qu’Olivier Minne se soit intéressé au sujet mais c’est vite oublier qu’il a été un des rares “speakerin” de la télévision française mais aussi le dernier avant la suppression de ce programme. C’est en commençant les interviews de ces femmes qu’il s’est passionné pour leur histoire et il offre aux lecteurs un condensé exhaustif de celles qui ont été l’image de la télévision. On découvre les premières femmes qui ont participé au début de la télévision d’avant-guerre, de l’officier allemand (Kurt Hinzmann) qui a organisé et maintenu les PTT pendant l’occupation tout en offrant une cachette aux indésirables du régime nazi, les destins de celles qui sont restées des vedettes comme Jacqueline Joubert, la première speakerine officielle, Catherine Langeais et sa relation avec François Mitterand, Jacqueline Caurat, Denise Fabre, Evelyne Leclercq, Dorothée ou encore Sylvette Cabrisseau, la première speakerine antillaise. Les pages d’histoire s’entremêlant avec la propre carrière d’Olivier Minne et ses rencontres.

Speakerines : une histoire de femmes à la télévision est un livre drôle, passionnant mais qui ne cache pas non plus la face cachée de ce petit monde entre mesquineries entre concurrences, misogynie des patrons et harcèlement sexuel des vedettes masculines. La plume captivante et les nombreuses recherches d’Olivier Minne ont permis de raconter ce métier disparu qui est aussi un symbole de l’histoire de la télévision et une ode à ces femmes pionnières, volontaires et audacieuses qui se sont battues pour le droit des femmes dans un monde télévisuel dirigé par les hommes et pour celles qui maintenant font les beaux jours de la télévision, qu’elles soient productrices, journalistes, réalisatrices ou présentatrices.

Loïc Smars
A propos Loïc Smars 307 Articles
Fondateur et rédacteur en chef du Suricate Magazine