Amel Bent: Instinct

Amel Bent débarque avec son cinquième album, Instinct. Déjà dix ans de carrière pour la jeune chanteuse qui n’a pas fini d’étonner.

Tout débute en 2004, lorsqu’elle participe à La Nouvelle Star et termine troisième. Le public se familiarise avec elle, sa voix, ses racines, ses rêves. Suite à l’émission, elle enregistre un album, Un jour d’été, dont le premier single, Ma philosophie (coécrit avec Diam’s), parvient directement aux sommets.

Les titres Le Droit à l’erreur et Ne retiens pas tes larmes, achèvent le succès de cet album qui se vend à 650 000 exemplaires. Amel Bent est récompensée aux Victoires de la musique comme Révélation du public. L’histoire commence bien.

En 2007, elle sort l’album À 20 ans, qui contient Nouveau Français (et suscite la polémique durant la campagne présidentielle), À 20 ans et Tu n’es plus là. Elle s’associe à Pascal Obispo et Charles Aznavour pour cet opus qui se vend à plus de 200 000 exemplaires et donne lieu à une tournée française.

En 2009, elle signe un nouveau single, Où je vais, et un album éponyme qui se vend à 150 000 exemplaires. Pour ces deux disques, Amel est nominée en tant qu’artiste féminine aux NRJ Music Awards. En 2011 sort Délit mineur. Je reste, écrit par Benoît Poher de Kyo, est diffusé en radio. L’album comptabilise péniblement 50 000 exemplaires et sombre rapidement au classement. Suite à cet échec, aucun concert n’est donné. Délit Mineur est, à l’heure actuelle, le seul album de la chanteuse ne lui ayant valu aucune nomination.

Alors elle fait quelques apparitions, d’abord sur l’opus hommage à Dalida Depuis Qu’elle Est Partie puis sur les disques de Rohff, Lara Fabian et Vitaa. Elle intègre Génération Goldman et sort Sans Toi et Quand la musique est bonne avec Soprano (titre qui se retrouve sur l’album Instinct). Au même moment, Amel désire se diversifier, apprendre. Elle fait ses premiers pas en tant que comédienne dans des téléfilms et séries comme Soda et Scènes de ménages et prête sa voix pour des films d’animation (Happy Feet 2, Clochette et le Secret des fées). Elle se voue à des causes charitables et devient l’égérie de Weight Watchers pour aider les jeunes filles mal dans leur peau comme elle à se nourrir mieux. En fin de cette année, elle participe à Danse avec les stars 3 et termine deuxième, derrière Emmanuel Moire. Le concours marque un réel tournant dans sa carrière d’artiste. Elle se lâche, réintègre son corps, fait le show. Un moyen pour la jeune femme de faire enfin la paix avec son physique qu’elle a eu du mal à accepter. Elle profite de son passage dans l’émission pour sortir Ma chance, le premier extrait de ce qui sera son cinquième album, Instinct.

Le titre up tempo aux sonorités R’n’B marque une rupture avec ce qu’on connaissait de l’artiste. Il surprend d’abord puis s’impose auprès du public. Suite à cela, Amel ne cesse de travailler pour rester dans le paysage de la chanson française. Amel veut durer, se battre et avancer. Son passage à Danse avec les stars lui a donné de nouvelles envies et la scène lui manque.

Fin 2013, elle décide d’entamer une tournée à travers la France. Elle chante chaque soir les titres de son album qui n’est pas encore sorti. Le public les connaît par cœur grâce aux partages sur Internet. Elle crée de nouvelles ambiances, des jeux de lumière, ajoute des tenues, danse et se déhanche à la manière de Beyoncé dans un style latino en accord avec sa silhouette. Aujourd’hui, alors que Regarde-nous tourne à la radio (c’est le morceau qui fonctionne le mieux en tournée), l’album sort enfin. Il s’érige aux sommets des ventes dès sa première semaine. Avec ses nouvelles sonorités, il nous dévoile une chanteuse changée, bousculée (pour la première fois, des maquettes ont été faites loin de chez elle avec de nouveaux collaborateurs).

Sur cet album, Amel se donne le droit de faire autre chose, d’évoluer, de se faire plaisir. Elle montre son énergie, sa légèreté, des rires et une joie de vivre que seuls se proches connaissaient, sans angoisses ni tristesse. La chanteuse prend des risques. Celle qui est l’incarnation d’une nouvelle génération qui écoute aussi bien du rap, de la chanson française, du R&B que de la pop et de la variété, plane au dessus des clichés et impose un nouveau style très personnel. Elle est à l’image de son public (de tous les âges, toutes les couleurs, tous les vécus) qui est à l’image de ses chansons. Cela donne lieu à un disque lumineux et mélancolique à la fois.

Elle qui écrit ses textes et compose les mélodies mélange les styles, passant de morceaux modernes rythmés électro, dubstep ou tribaux prompts à déchaîner les corps (Gemini et Instinct), à des ballades en hommage à Aznavour (En Silence, Les temps qui courent), en passant par du hip-hop ou des délires pop girly entêtants (Regarde-nous).

Elle chante la vie, l’amour impossible, la mixité (J’irai te chercher), les rencontres, le monde devenu fou et égoïste ou l’espoir et le courage de se battre. Elle décrit sa nouvelle façon de percevoir son corps dans Quand je danse co-écrit avec Ne-Yo. D’ailleurs, le titre de l’album est loin d’être anodin : à la recherche d’un fil conducteur, elle donne le nom d’une chanson qui résume la démarche de l’album et sa philosophie : ne faire confiance qu’à l’instinct, aller à la rencontre des autres sans réfléchir, ressentir les choses, être soi-même.

Un message positif qui ne demande qu’à être entendu.

Amel est depuis 2013 sur les routes de France, de Suisse et de Belgique avec Instinct Tour.

Virginie Breydel
A propos Virginie Breydel 5 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.