A Pink Story, une histoire de la culture queer au Royaume-Uni

Couverture de la BD « A Pink Story » de Kate Charlesworth (Casterman, 2021)

Scénario et dessin : Kate Charlesworth
Éditeur : Casterman
Sortie : 25 août 2021
Genre : Roman graphique, Documentaire, Autobiographie, Témoignage, Histoire

A Pink Story de Kate Charlesworth est un bel objet littéraire dont la forme séduit au moins autant que le fond. Derrière la couverture cartonnée rose fluo se cachent plus de 300 pages de bande dessinée aux multiples ambiances, mêlant la petite et la grande Histoire. Un ouvrage ambitieux, à la fois très personnel et érudit, qui explore l’histoire de l’homosexualité dans le Royaume-Uni de la deuxième moitié du XXe siècle.

Un mélange d’autobiographie graphique…

A Pink Story est une œuvre très personnelle de la dessinatrice britannique Kate Charlesworth, puisqu’il s’agit avant tout de son autobiographie. Publié en 2019 sous le titre original de Sensible Footwear, l’album est désormais disponible en français grâce à la traduction d’Annick Evrard pour Casterman. La richesse des textes et des illustrations est telle qu’on imagine que Kate Charlesworth a passé plusieurs années à compiler cet ouvrage. Née en Angleterre en 1950, Charlesworth se sent lesbienne dès l’enfance. Elle participe, à travers son travail de dessinatrice, à plusieurs moments clés du mouvement de défense des droits des homosexuel-le-s.

Dans A Pink Story, elle alterne le récit de son parcours personnel avec celui des grandes étapes du mouvement gay. Côté autobiographie, elle offre un portrait intime assez touchant, notamment lorsqu’elle évoque ses relations avec ses parents. Fille unique, elle souhaite conserver leur affection tout en aspirant à vivre sa sexualité librement – une aspiration difficile à mettre en œuvre face au déni de sa mère. Charlesworth apprendra d’ailleurs, au fil des années, à mieux comprendre les causes profondes du refus de sa mère d’accepter son homosexualité.

…et de documentaire historique

Côté documentaire, A Pink Story passe en revue, dans le détail, la culture populaire, les évolutions sociales et les réformes politiques des années 1950 à 2010 au Royaume-Uni. Sport, cinéma, télévision, littérature… d’Alan Turing à David Bowie en passant par Dusty Springfield et Sandy Toksvig, Charlesworth évoque les nombreuses figures ayant marqué la culture gay. L’évolution des mentalités et de la loi est aussi abordée. Après les mouvements féministes des années 1960 et 1970, puis les années SIDA en 1980, les années 1990 et 2000 voient peu à peu émerger une reconnaissance accrue des personnes LGTBQI+.

Si la densité des informations est un trésor pour les passionnés d’histoire et de culture queer, les novices risquent de se sentir submergés et de trouver l’album un peu indigeste. La perspective anglo-saxonne de l’autrice-dessinatrice laisse peu de place aux références francophones, mais le lecteur, averti dès le prologue, n’en sera normalement pas frustré. Rien n’empêche, d’ailleurs, de lire A Pink Story en deux temps : une première fois en suivant le récit de Kate, et une deuxième fois pour creuser les aspects moins connus de la grande Histoire.

A propos Soraya Belghazi 209 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine