Transperceneige: Extinctions, retour vers un futur sombre

Scénario : Jean-Marc Rochette, Matz
Dessin : Jean-Marc Rochette
Edition : Casterman
Sortie : 15 mai 2019
Genre : Anticipation, Post-apocalyptique

Connu pour la série Transperceneige, Jean-Marc Rochette nous invite, avec le scénariste Matz, à explorer d’autres facettes de son univers grâce à la série Transperceneige Extinctions, prequel à la trilogie d’origine, dont le premier tome est sorti en mai aux éditions Casterman.

Au début du XXIème siècle, l’incapacité humaine à endiguer sa propre influence sur les dérèglements environnementaux et climatiques, devient flagrante. Des activistes écologiques se regroupent alors sous le nom de Wrath (colère) pour mener des actions terroristes contre les politiciens véreux et les plus nuisibles d’entre nous. Mais il s’avère rapidement que face à ce monde qui devient fou, d’autres ont des idées encore plus radicales. Parallèlement, un richissime entrepreneur chinois, survivaliste, décide de construire un train en mouvement permanent, véritable arche de Noé des temps modernes…

Imaginer une nouvelle histoire et approfondir l’univers de départ n’est jamais chose facile, d’autant plus quand on s’attaque à une série devenue culte chez les fans d’anticipation post-apocalyptique. Mais ce qui semblait encore utopique au début des années 80 devient malheureusement de l’ordre du possible pour les pessimistes ou cyniques aujourd’hui. Les thèmes principaux abordés dans cet album à savoir l’écologie radicale, l’idée d’une irrésistible chute en avant et enfin l’utopie scientifique résonnent régulièrement dans les médias. Et c’est sans doute ce qui est le plus effrayant en lisant ce premier tome. Au-delà de la violence qui parcourt cet album, renforcée par la noirceur des traits charbonneux de Jean-Marc Rochette, c’est son acuité et la justesse de son analyse qui rendent le scénario passionnant et effrayant à la fois.

Le pari semble donc réussi pour Jean-Marc Rochette et Matz, qui font replonger les lecteurs dans l’univers post-apocalyptique de Transperceneige une génération après y avoir été confronté. Et comme nous le rappelle l’actualité récente, un soupçon d’anticipation ne peut nous faire de mal pour nourrir notre réflexion, en ces temps d’urgence climatique et de crise environnementale.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 52 Articles
Journaliste du Suricate Magazine