Manquant à l’appel : l’administration communale en délire

Titre : Manquant à l’appel
Auteur : Maxime Damo
Éditeur : Lamiroy
Sortie : 10 mai 2019
Genre : Nouvelle

Manquant à l’appel de Maxime Damo est une nouvelle comico-absurde sur la bureaucratie administrative et sur son potentiel à canaliser, ou au contraire à exacerber, la violence humaine. Un petit moment de lecture qui transforme la banalité ordinaire en expérience hallucinatoire.

Face à la surcharge d’informations et alors que notre capacité de concentration diminue sans cesse, la nouvelle devient un genre littéraire de plus en plus attractif. En témoigne le succès des micro-récits sur Instagram et dans divers applications de lecture sur smartphone comme ChatStories ou Wattpad. Offrant à la fois la possibilité d’acheter une nouvelle imprimée à l’unité ou de souscrire à un abonnement pour recevoir un nouveau récit chaque semaine, la collection Opuscule de l’éditeur Lamiroy s’inspire de cette tendance. Les œuvres publiées, qu’elles soient le fait d’auteurs débutants ou confirmés, ne dépassent pas les 5 000 mots, soit une quarantaine de pages en petit format.

Manquant à l’appel de Maxime Damo est le numéro 89 de la série, paru en mai 2019. Il s’agit d’une sorte de rêve éveillé – qui tourne vite au cauchemar –  avec pour cadre la salle des guichets de la commune d’Ixelles en région bruxelloise. Els, une jeune Flamande qui vient de quitter sa campagne natale pour emménager dans la capitale, projette ses fantasmes sur cet environnement morne et banal qui se transforme bientôt en un lieu surréaliste.

Dans un style plein d’humour absurde, Damo se joue des clichés sur l’administration belge et sa bureaucratie pour donner libre cours à son imagination. Surprenant le lecteur avec des associations insolites entre un décor morne et banal et l’évocation de fantasmes sexuels et sensoriels, il souligne avec ironie le contraste entre la froideur bureaucratique des procédures et la violence et la bestialité humaines.

Un récit original à l’effet de crescendo bien maîtrisé qui changera à jamais votre regard sur l’employé du guichet de votre commune.

Soraya Belghazi
A propos Soraya Belghazi 93 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine