Recalé, quand un meurtrier a la fâcheuse tendance à zigouiller les bêtes gens…

Titre : Recalé
Auteurs : Michael Hjorth et Hans Rosenfeldt
Editions : Actes Sud
Collection : Actes Noirs
Date de parution : 6 novembre 2019
Genre : Policier

Petite question : savez-vous qui est Caton l’Ancien ? Pas de souci, ses victimes non plus. Initialement, c’est un écrivain et homme politique de la Rome Antique, mais dans Recalé, c’est le nom d’emprunt d’un tueur en série qui sévit en Suède. Pourquoi tue-t-il des petites vedettes de la télé et d’internet en leur agrafant des copies bourrées d’erreurs à même le corps ? Simplement parce qu’ils ont échoué à un test de culture générale concocté par les soins de Caton. Si la moyenne n’est pas obtenue, l’échec est radical car l’examinateur sadique n’admet point de seconde session.

Mais pourquoi est-il si méchant ? On a affaire à un meurtrier peu commun : il abhorre la bêtise humaine, celle qui se répand telle une gastro dans une crèche et qui nous cerne de toutes parts. Selon Caton, télé-réalité, réseaux sociaux et presse à scandale abêtissent les jeunes générations. Eliminer les stars au succès immérité reste la seule solution pour endiguer le problème. A l’heure où n’importe qui peut créer des comptes, des chaînes ou des blogs sur à peu près n’importe quoi, la Brigade criminelle, assistée du profiler Sebastian Bergman, ne saura plus où donner de la tête pour retrouver le tueur en série avant qu’il n’agrafe à nouveau…

Les auteurs Michael Hjorth et Hans Rosenfeldt, tous deux créateurs de séries télé (ciel, encore un moyen de détourner l’attention du peuple des livres ou des musées !!), s’interrogent sur le phénomène de la starification qui n’a jamais été aussi aisée depuis le développement des médias. Grâce à ces nouveaux canaux, chacun d’entre-nous peut devenir célèbre parce qu’il copule en direct dans une piscine, se filme en train de percer ses points noirs ou d’attraper des cacahuètes avec ses fesses en chantant la Traviata. L’audimat, les like, les votes, les pouces levés… tout est bon pour conforter l’ego des acteurs de ces représentations, que l’enjeu soit louable…ou minable.

L’adaptation des romans de Camilla Läckberg en série télé est l’œuvre de Hjorth et Rosenfeldt. Sachez que les deux auteurs ont également adapté pour le petit écran leurs propres romans des enquêtes de Sebastian Bergman. A la lecture, on perçoit leur attrait pour ce calibre « série télé » : bien que chaque volume puisse se lire indépendamment, on apprend à connaître les enquêteurs au fil des tomes. On les voit évoluer tant sur le plan professionnel que privé, face à leurs frustrations et problèmes personnels. Il en résulte une lecture agréable, cependant, la psychologie des personnages n’apporte rien de spécial à l’intrigue qui stagne par moments. A noter que même si le motif des meurtres porte à débat et demeure original, l’histoire en elle-même ne l’est pas autant. Un bon polar agréable sur le moment, qu’on oubliera rapidement.

Néanmoins, avec un degré de pression moindre que celui des victimes, vous vous prendrez au jeu pour trouver les réponses au test, un petit air de Questions pour un Champion flottera dans l’air ! Mis à part que dans le livre, le perdant ne repartira pas avec un Larousse sous le bras…

Emmanuelle Lorriaux
A propos Emmanuelle Lorriaux 68 Articles
Journaliste