Le Monde caché d’Axton House d’Edgar Cantero

Le monde caché d'Axton House

auteur : Edgar Cantero
éditeur : Super 8
parution : avril 2015
genre : paranormal

On a tous rêvé un jour où l’autre de découvrir qu’un richissime parent vous a légué toute sa fortune. Pour A., ce n’est plus un rêve mais une réalité le jour où Ambrose Wells, son lointain oncle d’Amérique lui lègue sa propriété : Axton House et tout ce qu’elle contient de fantômes, de mystères et de problèmes. Commence alors pour A. et son amie Niamh une chasse au trésor dans le monde du paranormal.

Le Monde caché d’Axton House commence de la manière la plus classique comme un roman gothique. Tout y est : la maison hantée, les portes qui craquent, des ampoules qui brillent trop fort. Ne manque plus qu’une jeune fille en danger et la recette est respectée à la lettre. Mais ce qui commençe comme un Poltergeist victorien se transforme vite en un jeu de pistes dans un monde mystique.

Le récit en soit est intéressant et tient en haleine tant il sait se réinventer. Edgar Cantero choisit de soumettre son récit à différents médiums : caméras de surveillance, enregistrements audio, correspondances, journaux de bord, tout y passe pour éclater le point de vue. Et ça marche : la sauce prend et le suspense contamine le lecteur même si on pourrait regretter que le fantôme ne serve que de prétexte pour ensuite disparaître pendant la plus grande partie du récit. Cantero aurait pu tirer beaucoup plus de cette présence oppressante qui disparaît assez rapidement.

Ensuite, si le récit tient ses promesses de vous faire revivre pendant 460 pages vos délires d’ado – on peut rattacher Le Monde caché d’Axton House au genre des « livres dont vous êtes le héros » – avec coupures de presse, documents repris tels quels, jeux de piste et de cryptographie, le style est ampoulé et parfois alourdi par des références pointues qu’on a du mal à prêter à un jeune adulte de 23 ans. Le personnage d’A. manque d’ailleurs de profondeur et de zones d’ombre pour que l’intérêt du livre dépasse celui du simple jeu de piste.

En somme, un moment agréable que la lecture du Monde caché d’Axton House dont on aurait aimé qu’il explore plus les rugosités de ses personnages histoire de sortir quelque peu des attentes un peu convenues que procure le genre. Mais Cantero nous livre quand même un bon moment de divertissement qui plaira plus que certainement aux ados et aux adultes qui n’ont pas tout à fait grandi.

Mathieu Pereira
A propos Mathieu Pereira 121 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.