Johnny redevient Jean-Philippe sous la plume de Frédéric Quinonero

johnny la vie en rock

auteur : Frédéric Quinonero
éditions : L’Archipel
date de sortie : octobre 2014
genre : Biographie

Que peut-on apprendre de plus sur Johnny Halliday ? Une énième biographie était-elle vraiment nécessaire ? Va-t-elle cibler d’autres lecteurs que les fans 100% de la star ? C’est le défi qu’a tenté de relever Frédéric Quinonero dans son ouvrage Johnny : la vie en rock.

Frédéric Quinonero en est déjà à sa troisième biographie de l’artiste, la dernière étant parue en 2012. Ce spécialiste de cinéma et de musique n’en est donc pas à son coup d’essai en matière de biographies de stars et connait bien son sujet. Et cela se ressent dans Johnny : la vie en rock, un ouvrage extrêmement bien documenté et dynamique.

858 pages….cela pourrait paraitre démotivant, hormis pour les fans inconditionnels de la star. On pourrait penser qu’il va y avoir des redites et des enlisements sans intérêt, ou une écriture empreinte d’admiration et d’école des fans. Et bien Quinonero casse ces préjugés dès les premières pages. Son ouvrage plonge le lecteur directement aux côtés de cet artiste, peut-être trop mystifié et déshumanisé pour justement lui rendre ces traits d’humanité depuis trop longtemps perdus et qu’il peine à recouvrir.

Si vous n’aimez pas Johnny, lisez ce livre. Si pour vous tout semble faux et construit de toute pièce dans ce monde de showbiz, lisez ce livre. On y redécouvre tout simplement un artiste, qui est tombé dedans dès le plus jeune âge et s’est construit véritablement autour de sa passion pour la musique. Belle entrée en matière en abordant d’emblée le sujet qui fâche : l’absence de ce père dans la vie de Jean-Philippe. Puis on part avec ce petit garçon qui suivra ses cousines en tournée à travers l’Europe et sera élevé par une tante intransigeante. On y découvre ses premiers pas sur scène, guitare à la main et David Crockett en vedette. Les moments entre copains, les rencontres et les premières scènes en groupe, jusqu’à cette date de 1959 où tout démarre. Jean-Philippe Smet s’efface pour laisser naitre Johnny Halliday. Début d’une longue carrière et du vrai bonheur.

Frédéric Quinonero nourrit sa biographie de beaucoup d’extraits d’interview, de la star ou des personnes de son entourage. Extrêmement détaillé, cet ouvrage a le mérite de reconstituer une longue carrière dans les détails et avec beaucoup de documentation. Johnny y apparait beaucoup moins imposant que sur la photo de couverture, où ce monument du rock français, tout de cuir vêtu et sur un fond pailleté, nous fixe en pointant un doigt vers nous. Un Johnny beaucoup plus humain donc, peut-être une réminiscence de Jean-Philippe.

Déborah Lo Mauro
A propos Déborah Lo Mauro 221 Articles
Journaliste

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.