Il était un rêve de Liz Braswell

Il était un rêve

auteur : Liz Braswell
édition : Hachette
sortie : juin 2016
genre : roman jeunesse

Tout le monde connait l’histoire de la Belle au bois dormant, cette jeune princesse maudite dès sa naissance par la rancunière et mauvaise fée Maléfique. Vexée de n’avoir pas été invitée à son baptême, elle la prédestine à se piquer le doigt à une quenouille le jour de ses 16 ans ce qui la plongera dans un profond sommeil qui durera 100 ans. Voilà pour le résumé du conte. Dans Il était un rêve, Liz Braswell prend le parti de commencer son récit juste avant la fin heureuse que l’on connait, abondamment relayée par les studios Disney à travers leur magnifique dessin animé sorti en 1959.

Sur le point d’embrasser la belle Aurore endormie, après avoir vaincu Maléfique transformée en dragon grâce à l’épée de Vérité, Philippe le jeune et courageux prince charmant s’endort. Maléfique, que le coup d’épée dans le cœur n’a pas tuée, lance une nouvelle malédiction en coinçant tous les sujets endormis du château dans le rêve d’Aurore. La méchante fée lui fait croire que ses parents l’ont abandonnée, qu’elle-même l’a sauvée et éduquée et qu’il ne reste plus rien à l’extérieur de l’enceinte du château. Maléfique doit tenir la princesse dans cette illusion jusqu’au jour de son seizième anniversaire, date fatidique à laquelle elle pourra récupérer l’essence de vie d’Aurore pour se sauver elle-même. Mais quelques jours avant la date butoir, le vernis de l’illusion se craquèle. Aurore découvre avec dépit les trahisons et les mensonges de la fée mais elle seule a le pouvoir de changer les choses et de sauver son royaume puisque c’est son rêve. Mais Maléfique ne se laissera pas faire.

Avec l’aide de Philippe, Aurore s’aventure hors du château pour contrer la malédiction à la recherche de ses trois fées marraines. Un parcours semé d’embûches sorties tout droit de l’imagination de la terrible Maléfique. Mais le temps presse… Et si la Belle au bois dormant ne se réveillait jamais ? Que se passerait-il ?

Surfant sur la vague des adaptations des contes de fées très à la mode actuellement, Liz Braswell nous offre une mise en abîme du conte universellement connu. Les personnalités des personnages sont beaucoup plus étoffées et là où l’on avait un prince et une princesse lisses et sans défauts, à la limite du nunuche et débordant d’un romantisme dégoulinant, l’auteur déploie ici tout une gamme de sentiments et de comportements bien humains. Une façon de donner plus de corps à ces personnages, de leur offrir plus d’humanité. On reste cependant dans le schéma typique du conte : un héros (ou une héroïne comme dans le cas présent) est mis à l’épreuve et ses nouvelles expériences le mèneront, non sans difficulté, vers sa vie d’adulte et le récit se conclut par une fin heureuse.

Il était un rêve se révèle être une adaptation réussie d’un conte de fée populaire qui ravira petits et grands.

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 249 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.