Default, un film éclairant sur la crise financière

Default
de CHOI Kook-hee
Documentaire

Présenté dans le cadre du 8ème festival du film coréen de Bruxelles, dans la section Après la révolte, Default, sorti en Corée du Sud en novembre 2018, est le premier film sud-coréen à traiter de la crise financière de 1997 et de l’intervention du FMI dans le pays. Réalisé par CHOI Kook-hee, avec comme actrice principale Kim Hye-soo, que les amateurs de K-drama connaissent pour son rôle d’inspectrice dans la série Signal, il révèle les dessous de la crise au niveau institutionnel, mais également comment elle a été vécue par la population en général.

Banqueroute

Durant la crise économique asiatique de 1997, une semaine avant que la Corée du Sud ne passe en défaut de paiement, Han Shi-hyeon de la Banque de Corée est la première à prédire un éventuel défaut de la dette souveraine et est affectée dans une équipe de crise. Yoon Jeong-hak travaille dans le domaine de la finance et parie tout sous la possibilité réelle d’un défaut. Gab-soo, quant à lui, lutte pour protéger son entreprise et sa famille pendant la crise.

Default nous propose un point de vue original sur la crise financière asiatique de 1997, crise dont les conclusions et enseignements peuvent s’appliquer à toutes les crises financières de par le monde. En effet, au lieu de se cantonner à un aspect du problème ou à un point de vue en particulier, le réalisateur prend le parti de nous montrer les coulisses et les conséquences de la crise pour toutes les parties impliquées, qu’elles soient gagnantes ou perdantes et ainsi montrer les interactions entre elles mais surtout les conséquences de certains choix sur la vie de millions de personnes.

Un souci de pédagogie

D’autre part, le propos est expliqué de manière assez pédagogique pour qu’une grande partie des spectateurs comprennent les tenants et aboutissants du problème. Il est en effet de plus en plus courant de laisser les citoyens dans l’ombre en ce qui concerne les grandes décisions de notre époque, sous prétexte que le sujet serait trop technique. Or, l’origine des crises financières, comme expliqué dans Default est souvent la même, à savoir une confiance excessive dans les marchés financiers couplée à un manque flagrant de contrôle des différents acteurs impliqués. Mécanisme qui peut rapidement dérailler si un des intervenants n’a plus confiance dans le système ou ses partenaires.

Default se laisse regarder comme un thriller et suscitera chez de nombreux spectateurs un flot de questions sur le système financier actuel, sur les similitudes avec la crise financière de 2008 et la triste affaire FORTIS qui secoua la Belgique. C’est donc un film salvateur pour ceux qui, au-delà du cas coréen, veulent comprendre comment notre monde tourne.

A propos Vincent Penninckx 207 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine