De l’humour pour soutenir les réfugiés avec le Made In Brussels Show

Le Made In Brussels Show organise le 25 octobre une soirée dédiée à l’humour, en soutien aux réfugiés en Belgique. Cet événement, qui vise à faire connaître de jeunes talents bruxellois mais aussi des artistes confirmés, a choisi cette année de soutenir la Plateforme citoyenne qui œuvre sans relâche pour accueillir les réfugiés. L’intégralité des recettes lui sera reversée. Le spectacle sera suivi d’un walking dinner préparé par les étudiants en hôtellerie de l’Institut Emile Gryson, avec l’aide des sections tourisme et boulangerie.

A l’occasion de cet événement, le Suricate est allé à la rencontre de Mehdi Kassou, porte-parole de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés.

Comment est née cette idée de soirée de soutien ?

C’est le Made in Brussels fait son show qui nous a contacté en nous expliquant qu’ils voulaient aussi mettre leur pierre à l’édifice en nous proposant un événement où l’intégralité des recettes serait reversée à la plateforme. On s’est dit que c’était bien d’être soutenu par un nouveau secteur culturel.

Avez-vous participé à l’organisation de cette soirée ?

Non pas du tout. Les organisateurs ont démarché à droite et à gauche. Moi j’étais très content de voir que Cécile Djunga faisait notamment partie des humoristes parce qu’elle est sortie de manière surprenante avec sa petite vidéo (elle faisait part des propos racistes à son égard). C’est un très bon moyen de montrer que le racisme est parfois plus sournois et vicieux que ce qu’on pense. C’est pas mal de pouvoir faire un lien entre le racisme ordinaire ou décomplexé et le mouvement de solidarité qui est quelque part une conséquence d’une politique raciste.

A quoi serviront les fonds récoltés ?

Que ce soit l’école enfant, l’école adulte, l’espace femme, le service social, l’hébergement, tous les services ont besoin de fonds, il faudra juste décider dans lequel injecter. Ce sera probablement l’hébergement puisque c’est là qu’il y a le plus de besoins, avec les repas à la Porte d’Ulysse notamment qui nécessitent plus de 1 000 euros par jour.

Pour cette édition, un florilège d’humoristes belges a accepté d’animer la scène de l’auditorium Jacques Brel sur le site du Ceria à Anderlecht. Farah, Cécile Djunga, James Deano, Funky Fab, Richard Ruben, Sarah Grosjean, Anwar ou encore Florence Mendez seront de la partie jeudi soir.

Richard Ruben s’est d’ailleurs confié sur cette initiative chère à ses yeux : la polémique sur les réfugiés m’a empêché de dormir. Je suis impliqué par ma carte génétique. Mon père est juif, d’origine égyptienne et il est venu vivre en Belgique. Mes arrière grands-parents ont fui la Syrie, ma mère, alsacienne, a migré au Salvador quand elle était jeune. Ce sont tous des réfugiés quelque part. On est loin de Gonzague du Brabant wallon, même s’il fait aussi partie de moi. Le comédien proposera un patchwork des ses spectacles mêlés à ses origines : je partirai de quelque chose d’existant mais il y aura aussi de l’impro. J’aime être dans le moment. Je ne veux pas militer de manière froide mais par le rire, c ’est parfois beaucoup plus efficace.

Info : https://www.mibprod.com
Jeudi 25 octobre à 19h, à l’Auditorium Jacques Brel au Ceria à Anderlecht.

Déborah Neusy
A propos Déborah Neusy 27 Articles
Journaliste du Suricate Magazine