Nuit blanche 2018 : l’art comme outil de contestation

Cette année, la Nuit blanche investit le quartier des Marolles à Bruxelles. Dès 19h ce samedi 6 octobre 2018, profitez de diverses activités en plein air comme en intérieur : performances artistiques, concerts, promenades… le tout autour du thème de la contestation.

Découvrir les Marolles autrement

Cette année, la Nuit blanche a lieu dans le quartier des Marolles à Bruxelles : un quartier populaire à l’histoire mouvementée qui s’inscrit bien dans la thématique de la contestation. Parmi les activités ayant une résonnance particulière avec les lieux, une balade sonore amène les passants à découvrir la triste histoire de la grande rafle des Juifs dans les Marolles le soir du 3 septembre 1942. Un évènement parfois oublié aujourd’hui que les voix des rescapés rappellent à notre mémoire.

L’esprit de mai 1968

Le thème de la Nuit Blanche 2018 s’inscrit dans le cadre des célébrations du cinquantième anniversaire de mai 68. De nombreuses installations et performances évoquent ainsi les manifestations de rue, collectives comme individuelles. C’est notamment le cas du projet Activists que les visiteurs pourront découvrir au Zaveldal. Une manifestation pas comme les autres lors de laquelle des messages de protestation sont portés par des robots mobiles.

Certaines activités visent par ailleurs à impliquer directement le public comme la performance en plein air Last time I saw you qui aura lieu Place du jeu de Balle. Le public sera invité à partager des slogans de protestation qui seront ensuite réutilisés par les acteurs pour initier une révolte à l’issue imprévisible.

Pour en savoir plus sur les autres activités prévues, y compris les activités adaptées aux enfants, consultez le programme complet.

En pratique

  • Où ? Autour de la Place du Jeu de Balle, 1000 Bruxelles
  • Quand ? Samedi 6 octobre 2018 de 19h à 3h du matin.
  • Combien ? Toutes les activités sont gratuites !
Soraya Belghazi
A propos Soraya Belghazi 93 Articles
Journaliste - Responsable Arts/Expos/Musées du Suricate Magazine