« César contre Vercingétorix » bouscule nos idées reçues

Titre : César contre Vercingétorix
Auteur : Laurent Olivier
Editions : Belin
Date de parution : 1er octobre 2019
Genre : Histoire

Les amateurs d’histoire seront ravis d’apprendre que les éditions Belin ont publié récemment César contre Vercingétorix, une enquête sur la bataille d’Alésia, ses deux principaux protagonistes et ses enjeux. Celle-ci s’appuie sur les écrits de J. César, les textes d’historiens romains et les découvertes récentes de l’archéologie.

Alésia, 52 avant J.-C. La Gaule n’est pas encore entièrement conquise mais deux ennemis, que tout oppose, se livrent un combat féroce : Jules César, proconsul, et Vercingétorix, à la tête de la révolte gauloise. La défaite du chef arverne signe la victoire du futur empereur romain. César ne s’y trompera pas, humiliant le chef vaincu en l’exhibant dans les rues de Rome. Mais que sait-on finalement des deux protagonistes, seul César ayant laissé une trace écrite de cette confrontation ?

En partant de ce constat et sachant que l’histoire est toujours écrite par les vainqueurs, Laurent Olivier mène une véritable enquête, reprenant le témoignage des historiens romains pour mieux les décortiquer et faisant appel aux dernières découvertes de l’archéologie pour étayer son propos et bousculer nos idées reçues.

Le lecteur en apprendra donc beaucoup sur le combat de Vercingétorix contre César, mais surtout sur l’interprétation qu’on fait les historiens des 19ème et 20ème siècle de cette confrontation. Sans parler de manipulation, l’auteur nous montre combien les travaux de certains historiens ont pu être connotés idéologiquement pour faire passer un message quant aux événements contemporains aux auteurs. Au fil des recherches archéologiques et des écrits, Vercingétorix est passé de père de la nation, grand résistant à chef de guerre naïf et incompétent. Laurent Olivier nous montre donc qu’il faut être extrêmement prudent quand on évoque des faits si anciens et assez peu documentés, au risque de sortir dans le cas contraire des éléments de leur contexte et donner une interprétation erronée des faits.

César contre Vercingétorix, même s’il s’adresse principalement aux passionnés d’histoire, a le mérite de nous remettre en question et nous force de rester objectif quant on parle d’histoire. Face à l’Histoire linéaire et simplifiée que beaucoup ont en tête, il existe de nombreuses nuances, qui sont rappelées avec brio dans cet ouvrage.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 135 Articles
Journaliste - Responsable BD du Suricate Magazine