Contadini e Paesani, une expo photo qui rend hommage aux hommes de la terre

Bagnacavallo, 2017 © Francesco Neri (détail)

Présentée à la Fondation A Stichting, l’exposition photo Contadini e Paesani de Francesco Neri met en lumière un univers peu abordé habituellement dans les expositions photographiques, à savoir le monde paysan. À travers les clichés d’hommes et de femmes travaillant la terre dans sa région de l’Emilie Romagne, il rend hommage à ceux qui ont le plus été touché par les transformations sociétales de ces cinquante dernières années.

En effet, même si l’agriculture est encore fortement présente dans la région, couvrant une grande partie des paysages, les agriculteurs sont en proie à une transformation saisissante suite aux travaux du train à grand vitesse et aux expropriations qui y sont liées. Cette mutation, c’est sur le visage des acteurs de terrain que Francesco Neri va la chercher. En se concentrant sur le visage et le langage corporel, en réduisant l’arrière-plan à un simple mur, à la porte d’une étable, il en dit beaucoup plus que mille discours.

À travers le regard déterminé de ses modèles d’un jour, leur simplicité et leur authenticité, le visiteur peut laisser son imagination courir quant à toutes les émotions qui les animent. La joie et la fierté de travailler leurs terres, mais aussi l’angoisse quant à leur futur et à la lente disparition des exploitations agricoles.

Fognano, 2009 © Francesco Neri
Fognano, 2009
© Francesco Neri

Cosina, 2017 © Francesco Neri
Cosina, 2017
© Francesco Neri

Même si la plupart des clichés sont consacrés à cette thématique, d’autres photographies sont également exposées, y compris une série de portraits des étudiants de Francesco Neri. Là encore, il est remarquable de constater combien un simple portrait répété à quelques mois d’intervalle peut révéler sur la vie et l’état d’esprit des femmes et hommes photographiés.

Certains comparent le travail de Franceso Neri à celui de photographes comme Auguste Sander, Paul Strand, Nicholas Nixon, Judith Joy Ross ou encore Guido Guidi. Pour les amateurs de portraits, l’exposition Contadini e Paesani, est à visiter absolument.

Vincent Penninckx
A propos Vincent Penninckx 111 Articles
Journaliste du Suricate Magazine