Badgag Café, c’est encore jusqu’au 17 octobre au Magic Land Théâtre

Mise en scène de Patrick Chaboud avec Sara Amari en alternance avec Bénédicte Philippon, Christelle Delbrouck, Bruce Ellison, Juan Marquez Garcia, John-John Mossoux, David Notebaert et Xavier Doyen – (Crédit Photo : Philippe Drecq)

Du 2 au 18 octobre à 20h00 (15h30 le dimanche) au Magic Land Théâtre

Dans la merveilleuse Bagdad, il est de coutume d’offrir une lampe à des amis ou à des visiteurs au cas où elle renfermerait un génie. Un beau jour, la favorite du Sultan fait des emplettes dans le souk à la recherche d’une lampe merveilleuse mais le célèbre voleur de Bagdad la lui dérobe. Malheureusement, le génie était parti au petit coin et n’était pas dans sa lampe. Mais un génie sans lampe n’est plus un génie et il finit par dépérir.

Pour l’occasion, le Magic Land théâtre se transforme et nous éblouit avec un décor exubérant et coloré digne des Mille et une nuits. La pièce est très dynamique et les différentes scènes mise en place permettent de ne pas rester fixé sur un seul point. Ce n’est pas le seul atout de Badgad Café : la compagnie du Magic Land Théâtre, connue notamment pour ses performances en théâtre de rue ou de café-théâtre, nous régale avec leur humour caustique et leurs idées qui se rapprochent délicieusement de l’absurde et qui font de cette pièce un excellent moment à passer. Tout est mis en œuvre, accueil avec des sucreries, les acteurs étant déjà dans la salle, ils mettent scène le public pour créer une atmosphère chaleureuse aux saveurs orientales.

Le jeu des acteurs est génial dans cette mise en scène particulièrement dynamique et sans temps mort. La pièce est construite sur le modèle de la comédie musicale avec de nombreux costumes, très colorés et scintillants. Mais si les acteurs ne sont pas tous des chanteurs extraordinaires, l’ensemble fonctionne très bien et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils mettent du cœur à l’ouvrage.

Badgad Café nous transporte dans un conte des Mille et une nuits à la sauce belge et à l’humour décapant version comédie musicale. Un savant mélange bien orchestré pour le plaisir des yeux et des oreilles. Gare aux crampes d’abdos : fous rire assurés !

Daphné Troniseck
A propos Daphné Troniseck 248 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.