La Suprise du chef au Magic Land Théâtre

Mise en scène : Patrick Chaboud avec Sophie D’Hondt, Xavier Elsen, Anne-Isabelle Justens, Loïc Comans et David Notebaert

Du 14 au 30 octobre 2016 au Magic Land Théâtre

C’est dans un univers chaleureux et familial que nous retrouvons la pièce La Surprise Du Chef au Magic Land Théâtre. Écrit et mis en scène par Patrick Chaboud,

La Surprise Du Chef est l’histoire d’Alain, artiste qui rêve sa vie plutôt que de vivre ses rêves. Celui-ci vit plus ou moins aux crochets de sa femme Sylviane qui mène brillamment sa carrière. Alain a du mal à trouver sa place en tant qu’homme et il semblerait que leur couple batte de l’aile. Ce soir, ils sont attendus à une réception au bureau de Sylviane pour recevoir cette nouvelle promotion qu’elle attendait tant. Malheureusement (ou pas), Alain tombe subitement malade… et reçoit des amis, qui refusent de grandir, chez lui. En somme, la soirée s’annonce bien différente de ce qu’avait prévu Alain… Entre cachoteries et quiproquos à tire-larigot, la surprise du chef envoie du rire.

Si la mise en scène et les répliques font leur petit effet, il semblerait que cette pièce manque encore un peu de rodage : certains comédiens semblaient mal à l’aise sur scène et manquer de confiance en leur personnage, laissant quelques creux s’immiscer dans leur jeu ce qui cassait le rythme. Malgré le fait que la pièce soit dynamique en termes de dialogues avec quelques répliques savoureuses, elle manque parfois de subtilité et de légèreté.

L’histoire retrace malentendus sur malentendus ce qui s’avèrent drôles dans cet univers quoiqu’un peu absurde. Ce côté loufoque est bien accueilli d’autant plus que la pièce est au goût du jour avec un Tangui vivant toujours chez ses parents et un ami ayant du mal à annoncer son homosexualité. Héritier du théâtre de boulevard, La Surprise Du Chef donne toute son énergie dans l’humour, les bonnes vannes et les quiproquos. Si le jeu d’acteur de certains comédiens est parfois hésitant, ils ont néanmoins une bonne complicité ce qui ajoute à l’humour de cette pièce.

L’ambiance du Magic Land donne au théâtre un charme fou qui procure une envie irrésistible de revenir. Ces derniers sont à la recherche de subventions malgré une salle pleine à craquer à chaque spectacle. Un petit passage sur le site explique tout. Passant un bon moment en leur compagnie, on attend avec impatience leur nouvelle pièce « Pas d’horthensias pour Miss Grolich » en Décembre.

Raphaëlle McAngus
A propos Raphaëlle McAngus 49 Articles
Journaliste du Suricate Magazine