Les cigares du Pharaon, redécouvrir l’œuvre d’Hergé

Scénario : Hergé
Dessin : Hergé
Éditeur : Casterman
Sortie : 19 octobre 2022
Genre : Aventure

Le personnage de Tintin fait partie de l’imaginaire collectif et on pourrait dès lors croire que tout a déjà été dit à son sujet, que plus rien le concernant ne puisse encore nous surprendre. Et pourtant, c’est bien ce qui pourrait arriver aux lecteurs redécouvrant Les cigares du Pharaon dans son édition originale mise en couleurs et agrémentée d’une préface de Philippe Godin, spécialiste de l’œuvre d’Hergé.

Si la trame de cette aventure est connue de tous, c’est assurément au niveau du dessin, des couleurs et de la mise en page que les lecteurs peuvent s’attendre à de nombreuses surprises. S’inscrivant dans la même veine graphique que Tintin aux pays des Soviets, les traits des personnages dans cet opus n’ont pas encore acquis la forme définitive des albums et rééditions ultérieures et les plus curieux d’entre nous pourront s’amuser à mettre en lumière les différences entre les deux styles – celui-ci, plus rond, étant influencé par l’Art déco.

La couleur

La deuxième surprise de taille vient de la colorisation de cet album, à l’origine en noir & blanc. Pour ce faire, les coloristes se sont inspirés de l’esprit artistique qui a guidé la colorisation de films en noir et blanc, et il faut admettre que le résultat est particulièrement réussi. Grâce à la couleur, on peut enfin percevoir les tonalités des fresques égyptiennes, la luxuriance de la jungle ou les harmonies ocres des déserts.

Si l’on ajoute à ces deux éléments une mise en page différente avec des cases plus grandes par rapport aux versions ultérieures, on se retrouve face à un album qui ne demande qu’à être redécouvert pour apprécier toute la force de l’œuvre originale.

Et pour les plus curieux, la préface de Philippe Godin offre de nombreuses clés pour comprendre le travail d’Hergé, sa manière de travailler et découvrir les sources qui l’ont inspiré. Un album à ne pas manquer donc.