Wanted Lucky Luke, un bel hommage

Scénario : Matthieu Bonhomme
Dessin : Matthieu Bonhomme
Éditeur : Dargaud
Sortie : 09 avril 2021
Genre : Western

Wanted Lucky Luke est un nouvel hommage au personnage créé par Morris il y a 75 ans. Cinq ans après le succès critique et populaire de L’homme qui tua Lucky Luke, Matthieu Bonhomme, également connu pour la série Charlotte l’impératrice, est de retour pour réinterpréter à sa manière le mythe du cowboy solitaire.

Lucky Luke, qui vient d’être attaqué par un chasseur de primes, apprend que sa tête est mise à prix ! À peine a-t-il le temps de digérer la nouvelle qu’il vole au secours de trois sœurs aussi belles qu’intrigantes, en bien mauvaise posture avec leur convoi de bétail. Gentleman comme toujours, Lucky Luke propose de les escorter jusqu’à leur destination finale ; il ne se doute pas de ce qui l’attend…

Une vision plus adulte

Wanted Lucky Luke reprend les différents éléments constitutifs de tout bon western et par conséquent des albums originaux, à savoir l’attaque des Indiens, l’irruption de la cavalerie, quelques scènes de saloon ainsi qu’une poignée de desperados, qui, clin d’œil à la série originale, devraient évoquer quelques bons souvenirs aux fans de la première heure. Le décor du western étant planté, Matthieu Bonhomme peut y apporter sa touche personnelle, à savoir d’une part, une vision plus dure et mature de l’intrigue, là où les albums de Morris jouaient beaucoup plus sur l’humour et la dérision, et d’autre part une intrigue plus en phase avec l’époque actuelle. Ainsi, la cohabitation entre Lucky Luke et trois jeunes femmes aussi séduisantes que déterminées pose de nombreuses questions, tant sur le célibat et les sentiments de notre héros que sur la place de la femme dans l’Ouest américain au temps du Far West.

Au niveau de la mise en scène, le cadrage emprunte également beaucoup au monde du cinéma, insufflant une dose de suspense dans les moments cruciaux, tandis qu’au niveau du dessin, on retrouve la palette graphique de Matthieu Bonhomme, jaune-orange pour les scènes de jour et bleu-noir pour celles de nuit, qui sied particulièrement bien au récit.

Comme L’homme qui tua Lucky Luke, Wanted Lucky Luke est une réussite. Tout en rendant hommage à Morris, Matthieu Bonhomme renouvelle et actualise le récit en y insufflant des thèmes plus actuels et en donnant une tournure plus mature à celui-ci. On ne peut donc que conseiller la lecture de cet album tout en attendant avec impatience le prochain.