Un concert privé des Rolling Stones? C’est possible

Le 27 mai dernier, la plage de Solana, en Californie, fut le lieu d’un drôle de spectacle.

Ralph Whitworth, ancien président d’Hewlett-Packard et fan des Rolling Stones s’est offert rien de moins qu’un concert privé des dinosaures du rock pour la modique somme d’1,8 million d’euros.

Les pierres qui roulent ont donc interprété quinze titres de leur répertoire pour le plus grand bonheur de leur fan. Hormis les classiques comme Jumpin’ Jack Flash, Paint It Black ou encore (I Can’t Get No) Satisfaction,  les Rolling Stones ont joué Crazy Mama, un morceau qu’ils n’avaient plus joué depuis 1998.

Il semblerait que le groupe dépoussière petit à petit sa discographie puisqu’au concert suivant qui se tenait au Ohio Stadium, dans la ville de Colombus, le public a eu droit à Hang On Sloopy, un morceau qu’ils n’avaient plus joué depuis 1966.

 

Christophe Pauly
A propos Christophe Pauly 484 Articles
Journaliste et photographe du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.