Tous les marocains sont des mécaniciens à l’Espace Magh

De Fellag, mise en scène de Fellag et Marianne Epin, avec Issam Akel, Rachid Benbouchta, Rachid Hirchi, Abdelmalek Kadi, Mohamed Ouachen, Isabelle Renzetti

Du 20 au 30 mai 2015 à 20h à l’Espace Magh

« Le moteur d’une voiture est le seul endroit du pays où la démocratie s’exerce en toute liberté. On peut être communiste, socialiste, hindouiste, islamiste, athée, évangéliste nouvellement converti, jaune blanc ou noir… face à un carburateur grippé, une batterie à plat, un radiateur qui fuit… la nature humaine oublie ses discordes et renoue avec la fraternité originelle.»

Surnommé le « Coluche du Maghreb », Fellag est également un comédien de renommée internationale, un écrivain ainsi qu’un scénariste. D’origine algérienne, il s’est fait connaître par le grand public avec « Djurdjurassiqe Bled » et « Un bateau pour l’Australie ». En 2008, avec « Tous les Algériens sont des mécaniciens », l’humoriste et jongleur de mots qu’est Fellag avait conquis le public avec cette pièce qui explore les rouages grippés de son pays natal. Connu pour traiter sans tabou et avec subtilité les sujets qui agitent l’Algérie et les Algériens – tels que les abus de pouvoir, les rapports entre les hommes et les femmes, les frustrations des jeunes, les désirs des uns et les fantasmes des autres – Mohammed Felag met cette fois-ci son talent au service d’une troupe de de comédiens en résidence à l’Espace Magh. Entouré d’Isabelle Renzetti, de Rachid Benbouchta, de Mohamed Ouachen, de Rachid Hirchi, d’Abdelmalek Kadi et d’Issam Akel, Fellag adapte cette fois-ci son humour au cas marocain et donne naissance à : « Tous les Marocains sont des mécaniciens ».

La création, mise en scène avec sa compagne Marianne Epin (comédienne, metteure en scène et ancienne sociétaire de la Comédie Française), dépeint le quotidien d’une société marocaine qui doit bricoler et faire preuve de grande imagination pour contourner les difficultés économiques ou sociales. Avec intelligence, finesse et trait d’esprit, l’auteur nous donne à voir des scènes surréalistes et hilarantes, comme celle de la panne de moteur qui tourne au débat collectif ou celle du taximan à l’odeur pestilentielle. Mention spéciale pour la scène où Mohamed se rend à la commune et se retrouve à expliquer à son interlocuteur ses origines et les ramifications de son arbre généalogique foisonnant !

« Tous les Marocains sont des mécaniciens » est interprétée par une joyeuse bande de comédiens qui parle(ra) à tous et vous fera sourire ou hurler de rire à plusieurs reprises, que vous soyez Breton, Carolo, Liégeois, né en Algérie ou encore au Maroc. C’est aussi une pièce qui donne envie de se réconcilier avec son voisin et de mieux le connaître. Pour une société où le mot-valise vivre-ensemble prendrait tout son sens.

Annabelle Duaut
A propos Annabelle Duaut 17 Articles
Journaliste du Suricate Magazine

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.