Racing Extinction, vers une sixième extinction de masse ?

racing extinction dvd

Racing Extinction

de Louie Psihoyos

Documentaire

Sorti en DVD le 13 avril 2016

Auréolé d’un Oscar pour The Cove – La baie de la honte, le réalisateur américain d’origine grecque Louie Psihoyos réitère l’expérience du documentaire eco-militant avec Racing Extinction. Un reportage époustouflant explorant la piste d’une sixième extinction de masse englobant l’homme.

Cet angle agressif, installant davantage l’être humain comme première victime de ses actions sur l’environnement, est habilement calculé. De fait, le cinéaste nous propose ici une théorie tout à fait acceptable selon laquelle l’humanité produit trop de CO2 et de méthane pour que l’environnement ne l’absorbe. Que ce soit par les rejets provenant de l’industrialisation ou par la surconsommation de viande, Louie Psihoyos démontre que la course de l’homme pour sa survie a déjà commencé, presque à son insu.

Cette surproduction de gaz vicié rapprocherait notre aire – l’Anthropocène chère à Paul Crutzen – de celle du Permien. La démonstration tend alors à prouver que l’issue fatale du Permien, c’est-à-dire l’extinction massive de 95% des espèces marines et de 70% des espèces terrestres, possède un scénario similaire à celui que l’on connait actuellement. En d’autres termes, l’acidification des mers perturbant le cycle du carbone annihilerait toute forme de vie sur Terre.

Racing Extinction est donc une sonnette d’alarme, un dernier cri pour qu’enfin le monde change. Pour autant, la réalisation ne se veut pas fataliste et prouve qu’il y a encore un espoir. Comme s’il refusait à s’ancrer dans le pathos, Louie Psihoyos a choisi de réveiller les consciences plutôt que d’en fustiger l’inertie. Cela a pour conséquence de faire réagir positivement le spectateur profane.

Vous l’aurez compris, Racing Extinction est un film au militantisme éclairé. Toutefois, il serait faux de croire que la production de Fisher Stevens étaye ses propos exclusivement à l’aide de preuves chiffrées. Même si elles sont présentes, le producteur et le réalisateur ont également souhaité parler d’une autre extinction, bien plus pragmatique : celle des espèces animales. De la raie manta massacrée pour ses branchies au requin mutilé pour son aileron, le documentaire montre que les changements s’opèrent également par le respect de l’Homme envers son environnement, sans que cela ne nuise à son développement. À l’aide d’images choquantes, le réalisateur met en lumière les combats des associations pour la sauvegarde des espèces, à l’instar de son combat raconté dans The Cove.

Bref, rien d’autre à ajouter si ce n’est que Racing Extinction est un film utile, important et doit devenir autre chose que notre propre testament.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 813 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.