Purpose de Justin Bieber : L’album de la rédemption ?

Malheureusement éclipsé par l’actualité tragique, le mois de novembre était attendu par des millions de fans à travers le monde. C’est en effet ce 13 novembre dernier que sortait le 4ème album de Justin Bieber.

Intitulé Purpose, on aurait pu penser que comme d’habitude, l’album provoquerait une scission nette entre les fans du jeune Canadien et les mélomanes haïssant chaque miette de sa courte œuvre.

biiiibbbbb

Au final, ce n’est pas si évident que ça, et certains membres de l’un de ces deux clans risquent bien de sortir de leur tranchée pour saluer l’ennemi.

Justin Bieber défraie la chronique depuis de nombreuses années, et rarement pour ces prestations musicales. Violences, substances illicites, égo surdimensionné, on pensait que ces ingrédients se retrouveraient également sur Purpose. Force est de constater que ce n’est absolument pas le cas.

L’album composé de 18 titres dans sa version la plus complète, montre à qui veut l’entendre une facette bien différente du chanteur. Principalement composé de chansons pop, se déclinant en rythmes électro ou R & B, ainsi que de ballades finalement assez simples, on est bien loin de la pop tapageuse et inutilement chargée que nous a proposé Justin durant tout un temps.

Dès le début de l’album, on ressent cette atmosphère plus paisible, étrangement sobre et même de temps à autre émouvante. Les auteurs et producteurs de Justin semblent lui avoir fabriqué une petite bulle dans laquelle l’artiste, tout en douceur, nous contes ses petites histoires.  Le comble, c’est que certaines mélodies nous ont fait furieusement penser à certains albums d’Indie que nous avons écouté récemment

bieber1

Passé cette agréable surprise, force est de constater que ce changement de style ne fait pas pour autant de Purpose un album hyper intéressant. Les mélodies restent assez cheap et convenues, même si on sent qu’elles n’ont pas été composées par n’importe quel quidam. L’ensemble est d’ailleurs assez mou, on change souvent de style à travers chaque morceau, tout en ayant l’impression de rester sous la même coupole. Quand on aimerait que Justin explose un peu plus, que ce soit d’enthousiasme dans ses chansons électro ou d’émotion dans ses ballades, tout reste finalement contenu sans réelle prise de risque.

Avec Purpose, Justin cherche sans doute à se racheter une conduite. Apparaissant plus serein, plus mûr, on est loin de l’image du sale gosse qui lui colle à la peau. Certaines de ces groupies adorant cette facette de sa personnalité risquent d’ailleurs d’être bien déçues.

justin-bieber-plaid

Si ce disque surprend, c’est surtout car on attendant quelque chose de totalement différent de la part du chanteur. Car si on parle purement de musique, ce qui est le principal vous en conviendrez, il n’en reste qu’un album de pop bien ficelé et bien produit, mais relativement inintéressant passé une ou deux écoutes. Les haters de Bieber trouveront moins d’argument qu’à l’accoutumée pour casser du sucre sur son dos, mais pourront toujours lui reprocher son manque d’originalité.

S’il est clair que le public plus exigeant continuera à ignorer Justin Bieber, celui-ci n’en a finalement cure et continue à séduire un tout autre public plus jeune et plus facile à convaincre. Il vient d’ailleurs de battre un record bien symbolique détenu autrefois par les Beatles : Celui du plus grand nombre de chansons (17) présentes simultanément dans le top 100 américain.

Quand on vous disait, qu’en musique comme dans tout autre Art, quantité rimait rarement avec qualité…

Julien Sterckx
A propos Julien Sterckx 125 Articles
Mais tu dis Que le bonheur est irréductible Et je dis Et il dit Que ton espoir n´est pas si désespéré A condition d´analyser Que l´absolu ne doit pas être Annihiler Par l´illusoire précarité De nos amours Destitué(e)s Et vice et versa

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.