Paranormal Activity 5, le retour des familles téméraires

paranormal activity 5 poster

Paranormal Activity 5 : The Ghost Dimension

de Gregory Plotkin

Epouvante-Horreur

Avec Chris J. Murray, Brittany Shaw, Olivia Taylor Dudley

Sorti le 28 octobre 2015

La famille Fleeges emménage dans sa nouvelle demeure. Une immense maison de banlieue chic où les pièces sont aussi nombreuses que spacieuses. Alors que la petite famille s’installe à son aise, le père fait la découverte de cassettes vidéos mettant en scène la vie de deux jeunes filles ayant occupé la villa une vingtaine d’années auparavant. En outre, il dégote une caméra pour le moins étrange qui permet de voir des ondes magnétiques invisibles à l’œil nu.

N’allons pas plus loin, vous avez compris la suite. Avec un père curieux, un oncle cool, une tante sexy, une mère niaise et un enfant qui fout les boules, vous avez là l’exemple typique du huis clos horrifique parfait, celui qu’on aime se passer un soir d’Halloween. Ajoutez-y une caméra tremblante à l’épaule pour travailler en found footage et vous obtenez le cinquième volet de la saga Paranormal Activity.

Avec ce nouvel opus, il faut dire qu’on est bien loin de la genèse du projet. Les moyens financiers sont beaucoup plus importants (le premier avait coûté 15000 dollars) et, là où le premier volet jouait avec nos peurs primaires, Paranormal Activity : The Ghost Dimension se contente d’insérer une série de jump-scares quelque peu prévisibles. La 3D, réelle nouveauté dans la saga, apporte néanmoins un frisson supplémentaire, même si son exploitation vers la fin du film peut laisser perplexe.

Côté histoire, ce nouveau scénario écrit à huit mains nous a plu au départ. L’idée d’installer une caméra « spéciale monstres » avait de quoi séduire et redonner un semblant de dynamisme à une saga qui en avait grandement besoin. Mais hélas, attiré par les effets sonores faciles, la réalisation dévie très vite vers une histoire formatée pour aboutir à un final décevant.

En résumé, Paranormal Activity 5 : The Ghost Dimension n’aura pas réussi sa greffe pulmonaire nécessaire à redonner du souffle à la franchise, mais ravira sans aucun doute les teenagers la nuit du 31 octobre, de même que le portefeuille de la société de production Blumhouse.

Matthieu Matthys
A propos Matthieu Matthys 858 Articles
Directeur de publication - responsable cinéma et littérature du Suricate Magazine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.